Urban Stepper

MalvinPar Malvin  •  5 Avr 2015 à 12:00  •  Découvertes  •   0 views

Il se réveille là, entouré d’une odeur grise et verdâtre.

Sombre. Humide. Une jungle de béton. Voici où il se trouvait, incapable de s’orienter. Des silhouettes de macadam se dessinaient à travers la brume, certaines entièrement remplies de tags délavés. Même la végétation ne suffisait pas à contraster ce paysage spectral. Sans savoir comment et pourquoi il se trouvait là, il continuait à déambuler, à travers lianes et ponts délabrés. C’était les ruines des temps modernes.

Un son cependant le guidait, au loin. Des cris inconnus d’oiseaux jaillissaient de toute part, mais il s’agissait là d’autre chose. Des basses, des vibrations. Ce son typique qui provient autant des profondeurs de la terre que des organes. Une force l’attirait à travers ce dédale de lieux abandonnés. Une forme de vie l’attendait là, quelque part, sous la surface du monde. Des êtres ne se nourrissant que de matière sonore.

Des gens ne vivant que pour l’underground.

Dub, garage UK, jungle, dubstep. Bienvenue aux pays des sous-basses, terrain d’une profondeur incalculable. À ne pas écouter seul ou d’humeur radieuse.

 

Malvin

Par une douce nuit de Printemps, je m’engouffrais dans une pénombre magnétique. De là retentissaient de faibles vibrations, profondes, vraies. Dès lors, je n’ai cessé de traquer l’essence de cette musique. La bête me menait de voyages en découvertes, au milieu d’une vibrante atmosphère aux aspects dub, électro, rock psychédélique…

Dans le même genre...

Quand la musique est à la limite de la cassure, nous nous émerveillons devant les moindres détails.

Quand l'océan chante dans la voix de Lula Pena, le résultat ressemble à l'éclat d'une vague sur le...

Une première écoute au détour d’une soirée d’hiver, et voilà, j’étais contaminé.