Montreux Jazz 2015: Taper du pied ou le MJF électronique

GlennPar Glenn  •  5 Juil 2015 à 18:37  •  Live  •   0 views

Il a fait chaud, très chaud hier soir à Montreux! Je ne parle pas seulement de la canicule, mais de la soirée au Montreux Jazz Lab où la musique électronique était à l’honneur. Cinq DJs de renom se sont succédé aux platines pour un show de grande qualité.

Il était aux environs de 21h30 lorsque Thylacine a débarqué sur scène. Dès les premières notes, la salle de concert s’est immédiatement transformée en un club que l’on peut trouver à Londres ou Berlin. Entre les pas de danse décidés du public, l’artiste français sort son saxophone pour jouer des airs sur fond de house music. Un concept original qui fait mouche. Plus tard, David August s’approprie la scène afin de mettre tout le monde d’accord sur la suite des opérations. Un gros mixe qui démontre que l’Allemand n’est pas venu à Montreux pour faire dans la demi-mesure.

Il faut néanmoins signaler que l’homme attendu par tous était Fritz Kalkbrenner, petit frère de Paul – présent quant à lui en 2013 au Jazz. Grosse ambiance et véritable régal auditif, le Berlinois a su faire savoir aux spectateurs qu’il n’a rien à envier à son aîné. L’artiste sur scène a transmis une énergie incroyable grâce à une deep house des plus contagieuses, qui lui valut une ovation bien chaleureuse de la part du public. La suivante fut Maya Jane Coles. La DJette a envoyé du bois et a rappelé au public qu’il n’était pas encore l’heure d’aller se coucher. Ainsi, tapage de pied et autres gestes spontanés de la foule ont accompagné le set impeccable de la Britannico-Japonaise. Pour clore cette soirée, Âme a plutôt joué dans le registre minimal, un choix qui a sans doute changé la physionomie du show, mais qui a su maintenir le public jusqu’au petit matin.

Une belle nuit qui prouve que la musique électronique a bel et bien sa place au Montreux Jazz Festival, qui une fois de plus a servi le public de prestations uniques. Venir jouer à la Riviera pour les artistes semble être un privilège auquel aucun ne souhaite faillir.

Glenn

N’aimant pas particulièrement la musique, j’ai été catapulté ici par hasard et au-delà de ma volonté. Préférant l’austérité à la frivolité du spectacle de la débauche auditive, je compte les jours qui me permettront à long terme de devenir sourd. Le vacarme m’étant insupportable.

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.