Stick to your Guns à l’Usine

PatrickPar Patrick  •  20 Fév 2016 à 10:58  •  Live  •   6 views

Un sympathique éventail de hardcore résonnera à Genève mardi. Kalvingrad et Bad Mood Records organisent une de ces soirées comme on les aiment avec, en tête d’affiche, Stick To Your Guns.

Les Américains de Stick to your Guns, c’est un peu le renouveau du punk-hardcore. Présents sur la scène depuis une dizaine d’années. Si l’album «Comes from the Heart» les a fait connaître du grand public, le suivant, «The Hope Division» a déjà été celui de la consecration. Chaque sortie d’album de Stick to your Guns est scrutée de près et offre aux fans leur dose de hardcore. Le dernier opus, « Disobidient« , sorti il y a une année, a même été classé 16e dans le top 50 de Rock Sound pour 2015.

Je sais que cette suite de bons arguments ne parvient pas à vous convaincre totalement. Il vous en faut plus. Alors, les gentils organisateurs vous mettent également un petit coup de Stray from the Path. Ces Américains touchent plus le hardcore version 90’s, proche de ce qu’on appelait honteusement: la fusion. Vous en voulez plus? Il y en a plus! Mon petit coup de coeur de la soirée. Counterparts.

Les Canadiens bercent plus dans un post-hardcore teinté de metal. Tout ce que j’aime et que je vous oblige à aimer! Toujours pas motivés à sortir de votre canapé? Ok, ok… Wolf Down, des Allemands. Vous aimez ça le hardcore allemand, non? En plus c’est une chanteuse à l’oeuvre, un peu d’originalité devrait titiller votre curiosité.

Non? Toujours pas? Alors voilà, mon dernier argument: un afterwork acoustique à la Makhno (bar de l’Usine au premier étage) dès 17h30 avec des membres de Stick to your Guns à la baguette. Voilà! Je savais que ça vous parlerait. Une petite bière avec les potes, grignoter un peu avant de s’envoyer le gros du show dès 19h30 en bas. Vous savez ce qu’il vous reste à faire: choper vos prélocations sur Petzi et venir profiter d’une soirée exceptionnelle.

Plus d’informations: www.kalvingrad.com.

 
Auteur:
Patrick

Un jour je chasserai la marmotte. En attendant j’écris bénévolement des articles sur des groupes obscurs pour me payer l’attirail nécessaire afin de réaliser mon rêve. La vie, c’est pas facile.

Dans le même genre...

Quand Lisa Simone joue au chapiteau, alors tout le monde se lève et bouge son popotin

Si vous n'avez jamais vu le chansonnier français en concert, c'est mercredi 14 avril ou jamais à...

Il y a, comme ça, des artistes qui dégagent une puissance très singulière dès qu'ils montent sur...