Sopico, la nouvelle génération

GlennPar Glenn  •  10 Mar 2017 à 17:42  •  Découvertes  •   20 views

Souvent assez réticent en ce qui concerne le rap français en général, il m’a fallu un peu entrer dans les entrailles de youtube pour dénicher un artiste qui sort un peu du lot.

Parisien du 18ème arrondissement, Sopico est âgé d’un peu plus de la vingtaine et est un de ces rappeurs qui sort un peu des sentiers battus du rap français. Cependant à la première écoute, il est possible de se risquer à faire des liens avec Nekfeu, Georgio ou encore Hugo TSR. Car il est dans cette lignée de rappeurs français à s’être affranchi d’un certain rap caricatural de petite frappe des cités et de gangster fantasmé. Pour des questions d’ordre musical, par ses choix d’instrumentaux mélodieux et mélancoliques quasi cloud rap et par son côté incisif et sa capacité à écrire de vraies phrases.

« Ma gueule, j’perds plus d’temps car la vie est courte
J’veux pouvoir courir sans avoir les pieds rouges
Ma mère sait que j’suis en mouvement
Quand j’tourne en rond à contre-courant

Quand tous mentent
J’préfère être dans l’ombre que d’briller debout »

Clame t-il sur ‘Mouvement‘ issu de son album « Mojo« . Effectivement en mouvement puisque appartenant au collectif Dojoklan et lié au studio d’enregistrement 75ème session, il partage les murs avec entre autres Sanka, 1Spire, Népal ou encore Sheldon. De nature partageurs, tous mettent à disposition leurs enregistrements gratuitement sur leur site internet. Ainsi, l’écurie commence gentiment à faire parler d’elle en dehors de la Ville Lumière. Cette nouvelle génération de rappeurs et de producteurs nés dans les années 90 insufflent un nouvel ère dans le rap français, par leurs codes différents et la manière dont ils font de la musique. Ils méritent qu’on s’y intéresse de plus près.

 
 
Auteur:
Glenn

N’aimant pas particulièrement la musique, j’ai été catapulté ici par hasard et au-delà de ma volonté. Préférant l’austérité à la frivolité du spectacle de la débauche auditive, je compte les jours qui me permettront à long terme de devenir sourd. Le vacarme m’étant insupportable.

Dans le même genre...

Quand la musique est à la limite de la cassure, nous nous émerveillons devant les moindres détails.

Quand l'océan chante dans la voix de Lula Pena, le résultat ressemble à l'éclat d'une vague sur le...

Une première écoute au détour d’une soirée d’hiver, et voilà, j’étais contaminé.