Songhoy Blues, quand le Mali devient rock’n’roll

OlivierPar Olivier  •  13 Nov 2015 à 11:19  •  Live  •   2 views

Lorsque l’on parle de musique en Afrique, difficile de trouver une nation plus productive que le Mali. Entre Ali Farka Touré, Tinariwen, Amadou et Mariam, Habib Koité ou encore Tamikrest, la liste est longue.

Néanmoins, si tous ces artistes sont bien établis, les petits nouveaux de Songhoy Blues semblent bien être les nouveaux porte-étendard du pays d’Afrique de l’Ouest.

En pleine ascension depuis la sortie de « Music in Exile » cette année, le quatuor ne cesse de convaincre partout où il passe par ses prestations endiablées faisant se rencontrer influences traditionnelles et rock’n’roll des premières heures.

Un mélange gagnant qui avait déjà su envoûter Damon Albarn et Nick Zinner (guitariste des Yeah Yeah Yeahs) au point de pousser les deux hommes à produire ce qui allait devenir le premier hit du combo : ‘Soubour‘ (ci-dessous). Il n’en fallait pas plus pour que l’enregistrement du premier album débute, à mi-chemin entre Londres et Bamako.

Des guitares tourbillonnantes, des chants repris en chœur et une fougue toute juvénile sont donc le moteur de Songhoy Blues. Consciente du passé musical de son pays, la bande met autant d’importance dans la continuité de ce dernier qu’au besoin de le rajeunir pour qu’il colle au mieux à notre époque. « Ali Farka Touré a rajeuni la musique de nos ancêtres en passant du n’djarka à la guitare. Notre devoir est de rendre cette musique encore plus jeune, encore plus vive » avait déclaré le chanteur-guitariste (et neveu d’Ali Farka) Aliou Touré.

Une noble cause menée avec brio comme nous pourrons le constater ce dimanche 15 novembre au Romandie, aux alentours de 21h.

Ce concert est la nouvelle date de celui annulé en mai dernier, les billets achetés à l’époque sont bien évidemment valables. Il reste également quelques places, disponibles sur Petzi et Starticket.

 
Auteur:
Olivier

Défenseur du rock’n’roll, expert en prix de l’essence, fanatique de la Sainte-Boisson et éternel admirateur de Yannik Paratte.

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.