Sleater-Kinney – «No Cities to Love »

YannickPar Yannick  •  11 Fév 2015 à 22:04  •  Albums  •   0 views

Le début de l’année a été marqué par le retour triomphal du trio punk féministe Sleater-Kinney. Les trois Américaines reviennent avec «No Cities To Love », premier effort après dix ans de hiatus.

Dix ans, c’est le temps qu’il a fallu attendre entre «The Woods » et «No Cities To Love » respectivement septième et huitième album de Sleater-Kinney. Enfin attendre, c’est un bien grand mot. Car il faut bien l’avouer, pas grand monde n’attendait spécialement ce nouvel opus. Les trois punks d’Olympia s’étaient séparées fin 2006 dans une relative indifférence, discrètement, sans faire de vagues. On n’ira pas jusqu’à dire qu’elles n’ont manqué à personne, mais presque.

C’est donc sans pression et dans un relatif anonymat qu’elles ont pu préparer leur retour. Car oui, il a été méticuleusement préparé. Cela fait deux ans que Corin Tucker, Carrie Brownstein et Janet Weiss planchent sur cet album. Elles avaient des choses à dire et il fallait que ça sorte. Sans renier les idéaux punks et féministes des premiers temps, «No Cities To Love » se veut plus une critique de la société actuelle et du consumérisme.

Musicalement, même si le style a évolué, Sleater-Kinney est toujours bien ancré dans les années 90, flirtant de temps à autre avec le meilleur du rock alternatif de la période. L’ensemble est propre, presque trop, au point que l’on pourrait regretter par moment une production un poil trop lisse.

Pas suffisant cependant pour nous empêcher de penser que ce «No Cities To Love » est l’un des plus bels albums de ce début d’année.

Sub Pop – 2015

 httpv://www.youtube.com/watch?v=TWc6knXULsw

Yannick

Une semaine est composée de sept jours, une guitare possède six cordes et la main humaine compte cinq doigts. Bizarre, non ?

Dans le même genre...

La sensualité enserre la musique de Warhaus d'une étreinte à la fois ferme et délicate.

Préparez vos oreilles, Metz est de retour... et avec Steve Albini aux manettes.

Les punks de Hateful Monday sont de retour avec un nouvel album.