Du ska à l’Eurovision, Koza Mostra épate

PatrickPar Patrick  •  16 Juil 2015 à 19:00  •  Grèce  •   0 views

De retour dans l’espace méditerranéen, nous profitons à nouveau de cette atmosphère de fête. Ça tombe plutôt bien, on va découvrir un groupe de ska grec aujourd’hui.

Enfin, « découvrir » est un bien grand mot. En effet, si, comme moi, vous êtes des aficionados du concours de l’Eurovision, le nom de Koza Mostra vous dit quelque chose. La bande de joyeux lurons avait terminé sixième à Malmö en 2013, 129 voix derrière la victorieuse Danoise Emmelie de Forest. Bref passons.

Pour cette grande foire à la saucisse musicale, les six grecs s’étaient amourachés d’Agathonas Iakovidis, un génie du Rebetiko, sorte de folk ancestral grec assez proche de ce qu’on connaît de la musique balkanique tournée vers le rock. Leur titre ‘Alcohol is Free‘ respirait cette ambiance fustanelle et olives. Pourtant, Elias Kozas et ses potes sont plus friands de sonorités typiquement méditerranéennes. J’entends par là, le genre de son qu’on retrouve tant chez les skankeurs espagnols, italiens et du sud de la France.

Suite à leur participation à la grand messe du mauvais goût, les Grecs ont sorti un album (« Keep up The Rythm« ) qui a été trois fois disque de platine chez les Hellènes, c’est-à-dire, 90’000 copies vendues. Un essai qui se balade entre rythmiques Rebetiko, folk, puis punk, mais toujours ce fond ska typique de la seconde génération.

Depuis, l’équipe a tourné dans beaucoup de festivals, essentiellement en Grèce et dans les pays de l’est. Deux singles ont vu le jour en 2014, mais une nouvelle galette est prévue pour 2016.

Patrick

Un jour je chasserai la marmotte. En attendant j’écris bénévolement des articles sur des groupes obscurs pour me payer l’attirail nécessaire afin de réaliser mon rêve. La vie, c’est pas facile.

Dans le même genre...

Apparemment la Grèce aime la musique psychédélique.

Pour ce mois de juillet partons en Grèce. Une des solutions à la crise? Aphrodite's Child!