Serj Tankian, Tom Morello – ‘Crazy Train’

YannickPar Yannick  •  27 Jan 2015 à 17:00  •  Reprises en volée  •   1 view

Certains artistes marquent leur génération et laissent une trace indélébile pour les suivantes. Certains mettent du temps à devenir une référence, d’autre s’imposent dès leurs premières performances. Randy Rhoads fait indiscutablement partie de la seconde catégorie.

Randall William « Randy » Rhoads est un guitariste de metal américain. Pour beaucoup c’est LE guitariste de metal. C’était du moins l’avis d’Ozzy Osbourne. Le chanteur de Black Sabbath avait recruté le jeune guitariste au moment de lancer sa carrière solo. Jusque là, Rhoads sévissait dans Quiet Riot, groupe qu’il avait lui-même fondé six ans plus tôt. Avec Osbourne, Rhoads enregistre « Blizzard Of Ozz » en 80 « Diary of A Madman »  l’année suivante. Deux pépites.

Bien que disparu à l’age précoce de 25 ans, victime d’un tragique accident d’avion le 19 mars 1982 alors en pleine tournée avec Ozzy, Randy Rhoads a révolutionné la guitare et influencé plusieurs générations de musiciens… Beaucoup encore aujourd’hui citent le Californien comme influence.

Un album hommage au guitariste est attendu pour le 3 mars, « Immortal Randy Rhoads The Ultimate Tribute ». Onze classiques de Rhoads sont repris par le gratin du metal actuel :  ses partenaires à Quiet Riot Rudy Sarzo et Frankie Banali, mais aussi Serj Tankian (System of a Down), Tom Morello (Rage Against The Machine), Vinny Appice (Black Sabbath, Dio), Tim Owens (Judas Priest, Iced Earth), Alexi Laiho (Children of Bodom) et bien d’autres.

Un premier extrait de cet album a été révélé, la reprise du classique d’Ozzy Osbourne ‘Crazy Train’  par Serj Tankian et Tom Morello.

Bonne écoute.

httpa://www.youtube.com/watch?v=YhI1k4LiUfg

Yannick

Une semaine est composée de sept jours, une guitare possède six cordes et la main humaine compte cinq doigts. Bizarre, non ?

Dans le même genre...

Dom La Nena a sorti un nouveau EP en 2016. Elle y reprend 'Scenic World' de Beirut.

Le rappeur anglais, Devlin reprend le fameux 'All Along The Watchtower' de Bob Dylan, mais...

Tame Impala en acoustique et sans effets psychédéliques, c'est en fait tout aussi beau.