Ratking – « So It Goes »

GlennPar Glenn  •  31 Août 2015 à 18:44  •  Albums  •   0 views

Sorti il y a plus d’une année, « So It Goes » est l’album qui révèle le phénomène qui bouscule la scène hip-hop underground à New York. Il s’agit de Ratking, un groupe qui se dit prêt à réinventer le rap.

En 2011 à Harlem, Ratking se forme et est composé des MCs, Wiki et Hak ainsi que du beatmaker Sporting Life. C’est à une session jam dans un parc qu’ils se lient d’amitié. Cette rencontre donne lieu à ce qui a de plus original actuellement dans le genre. Allant du abstract hip-hop, à la trap, passant par la musique électronique et fusionnant le tout avec l’énergie du punk rock.

« So It Goes » est un concentré d’explosif. Les morceaux comme ‘Canal‘ et ‘Remove Ya‘ décapent grâce à la production soignée de Sporting Life est le flow incisif de Wiki. ‘So Sick Stories‘ et ‘Snow Beach‘ mettent en valeur le rap et le chant nonchalant de Hak qui contraste avec celui de son colistier.

Six million trains to ride, choose one
Six million stories to tell, whose one?
There’s plenty as many as pennies in the futon
Hidden, waiting, to be spitten once the crews gone

Lancent Wiki et Hak sur ‘So It Goes‘, dont les paroles s’inspirent de leur quotidien dans la ville de New York. Une thématique récurrente tout au long des onze morceaux que composent l’album. La métropole est connue pour être une muse pour de nombreux artistes.

Ratking avec cet opus livre quelque chose d’authentique à l’auditeur, l’invitant à prendre le Subway avec le groupe pour un voyage dans les tréfonds de New York.  Une visite guidée qui a beaucoup d’avenir devant lui car l’innovation n’a pas de limite dans la ville qui ne dort jamais.

HXC Recordings – 2014

Glenn

N’aimant pas particulièrement la musique, j’ai été catapulté ici par hasard et au-delà de ma volonté. Préférant l’austérité à la frivolité du spectacle de la débauche auditive, je compte les jours qui me permettront à long terme de devenir sourd. Le vacarme m’étant insupportable.

Dans le même genre...

La sensualité enserre la musique de Warhaus d'une étreinte à la fois ferme et délicate.

Préparez vos oreilles, Metz est de retour... et avec Steve Albini aux manettes.

Les punks de Hateful Monday sont de retour avec un nouvel album.