Polo & Pan, l’électroété.

JorrisPar Jorris  •  4 Août 2016 à 12:53  •  Découvertes  •   12 views

À la découverte de nouveautés, je suis tombé sur un petit groupe parisien qui joue une électro un peu spéciale. Polo & Pan, c’est du mélange, de la fraîcheur, de l’exotisme, de la vie quoi. 

Il suffit d’un peu de soleil pour que les ombres des mois précédents s’effacent subitement. On se laisse porter par ce doux sentiments des vacances, par cette légèreté du moment. On aime se plaindre du mouvement, on préfère rester couché sur ce linge réchauffé par la chaleur ambiante tout en dégustant un peu de fraîcheur. De la fraîcheur justement, j’en ai trouvé lors de mes pérégrinations musicales sur youtube avec le groupe parisien Polo & Pan. Un duo électrique qui a le chic pour proposer une musique particulièrement difficile à catégoriser. De l’électro, certes, mais chill ? Oui un peu. Aux sonorités exotiques ? Oui aussi. Le tout enrobé d’une bossa nova renouvelée.  Ce qu’on peut en dire, c’est que Polo & Pan rendent leur musique légère, parfaite pour un été ensoleillé.

Polo & Pan a vu le jour en 2012, fruit de la collaboration entre Polocorp et Peter Pan. Tous les deux viennent d’univers musicaux très particuliers, allant de l’électro au psychè tout en réinventant des espaces de création. Polo & Pan créent ainsi une musique qui fusionne plusieurs genres et sonorités. Au-delà de ces considérations, on retrouve une certaine poésie et une proposition simple, prenante et teintée d’une nostalgie toute désignée pour cette période. Et ça tombe bien parce qu’ils viennent de sortir un nouvel EP composé de trois titres dont ‘Canopée‘ ci-dessous, Nanä et ‘Baqara. Un véritable coup de coeur qui a le don d’hypnotiser tous ceux qui se mettent à les écouter.

 
Auteur:
Jorris

Personne ne sait véritablement ce que je fais dans cette rédaction à part râler sur Yannick. Sinon, j’attends le comeback d’Elvis Presley.

Dans le même genre...

Quand la musique est à la limite de la cassure, nous nous émerveillons devant les moindres détails.

Quand l'océan chante dans la voix de Lula Pena, le résultat ressemble à l'éclat d'une vague sur le...

Une première écoute au détour d’une soirée d’hiver, et voilà, j’étais contaminé.