Paléo 2015: Les douceurs de l’Asie au Village du monde

RaffaelePar Raffaele  •  20 Juil 2015 à 10:00  •  Live  •   11 views

Une visite au Village du monde du Paléo, c’est l’assurance d’une pause méritée entre deux concerts. On y mange le plus souvent très bien, et cette année plusieurs découvertes musicales valent à elle seule la visite. Petit tour d’horizon.

Crédit photo: Pierre Descombes

Pour sa 40ème édition, Paléo invite l’Extrême-Orient au Village du monde. Japon, Corée, Vietnam, Malaisie…les stands sont aussi nombreux que les pays de ces vastes et lointaines contrées. Dès que l’on entre par le côté gauche se trouvent des drapeaux de prière tibétains pour accueillir le visiteur (Tibet libre! ndlr). Les « momos », spécialités tibétaines, sont un régal.

Hormis les spécialités culinaires (on espère que les sushis seront frais malgré les températures), le Dôme, scène du Village du monde, abritera au long de cette semaine quelques excellents concerts. On ne saurait que trop vous recommander de vous rendre à celui des Violons Barbares ce vendredi à 22h45, sauf si vous optez pour l’electro planante de Thylacine à la Club Tent au même moment.

Tambours et violons

Les Violons barbares, que l’on a évoqué dans le Zoom du festival, produisent une musique du monde profonde et inspirée, de celles qui prennent aux tripes et invitent au voyage. Ils vous donnent envie de mettre votre sac à dos et de partir loin, très loin.

Dimanche, la folie des percussions japonaises constituera un magnifique prélude au feu d’artifice. Les énormes tambours produisent un son grave et puissant et véhiculent une énergie incroyable. Le spectacle est très prometteur, et Etienne Daho qui passe en même temps, hein… voilà…

Départ pour la stratosphère

Enfin, DJ « The dude of stratosphear » mixera jeudi et samedi, toujours au Dôme évidemment. Derrière ce nom étrange se cache un grand baroudeur dénichant les compositions rock psychédélique asiatiques des années 1960 et 1970. Un kitsch savamment recherché que le dude découvre lorsqu’il vadrouille en Asie, surtout en Thaïlande. Sa prestation a été testée et chaleureusement recommandée par un ami de la rédaction.

Le Village du monde a de beaux atouts pour lui cette année, avec sa programmation musicale en particulier. Et pourquoi ne pas aller se prélasser dans l’un des deux jardins zen aménagés pour l’occasion? L’appel d’un Pad thaï reconstituant, dans ce cadre, résonnera peut-être tel un irrésistible chant de sirènes.

Raffaele

J’ai grandi dans les années 90, mes influences sont un vrai patchwork musical. J’apprécie selon l’humeur un gros beat electro, un flow hip hop ou l’effervescence d’un concert de rock. ‘Faut que ça groove !

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.