Nouveautés effervescentes

PatrickPar Patrick  •  20 Mar 2015 à 15:57  •  Découvertes  •   0 views

Malgré toute la meilleure volonté du monde, je dois poser le genou à terre, montrer le drapeau blanc, battre en retraite. Je retourne au lit

Le guet-apens du jeudi soir, le fameux « on va juste boire une bière et on rentre », celui dans lequel on tombe tout le temps. Il est fourbe, malin et pourtant on aime foncer droit dans le mur. On arrive au bar comme une biche avec les yeux face aux phares de la voiture, on va mourir, on le sait, mais on ne fait pas un seul mouvement de retrait. BIM! En moins de temps qu’il faut pour le dire on a tapé le bar.

Du coup, pour les lendemains difficiles comme aujourd’hui, rien de mieux qu’une belle flopée de découvertes… et un alka-seltzer. Ouch la tête.

Raffaele

Le dernier album du combo lyonnais Zenzile est vraiment intéressant. Le groupe s’éloigne des sentiers battus du dub pour mettre en musique un documentaire allemand…de 1927. On imagine Berlin s’éveiller et vivre une journée ordinaire à l’aube des années 30. Même sans le film, la musique se suffit à elle-même. Dans le morceau que je vous ai choisi, ‘l’usine‘, on retouve la cadence martelée du travail à la chaine. Zenzile nous offre là quelques perles d’effets electroniques et une instrumentation impeccable.

Alex

Funky, funkier, funkiest ! C’est la meilleure manière de présenter Electro Deluxe. Car le combo français propose une musique hybride où se rencontrent le funk et le jazz. Quelques uns des huit musiciens ont notamment collaboré avec Hocus Pocus, C2C ou Gaël Faye. Pour ce projet, ils puisent dans les sonorités rétros et les transforment en un cocktail explosif auquel vous aurez sûrement de la peine à résister. Vous pourrez aller vérifier par vous-mêmes au Cully Jazz Festival le vendredi 10 avril où le combo se produira et mettra le feu au Next Step.

Jorris

Tu veux du lourd? J’ai Carpenter Brut en stock. Ce producteur français fait de la musique de malade ! Pour les connaisseurs de Hotline Miami, Pertubator était le nom de la bande-son qui accompagnait ce premier opus (je vous en parlerai la semaine prochaine). Carpenter Brut est celui qui fait mal dans la suite, Hotline Miami: Wrong Number. Ce Français, dont on ne sait pas grand chose, a un style musical électro 80’s, 90’s, film d’action à la Schwarzy-californie. Cette « electro cyber doom wave tech noir 80’s vintage sataniste » est assez hors du commun et géniale. La drogue, la motivation, quoi de mieux?

Malvin

Juste par son nom, même les plus avertis peuvent rester perplexes. Et pourtant ! Ce que je vous propose cette semaine est une des premières vidéos mises en ligne par Hippocampe Fou, ce rappeur français qui, depuis quelques années, se démarque du style conventionnel. Décalé, bonnard, pro et à la rime destructrice, inutile de chercher une quelconque comparaison avec un autre MC, il n’y en a pas. Et c’est bien pour ça qu’il plaît autant.
Restez aux aguets, son deuxième album « Céleste » va bientôt paraître ! En attendant savourer ce petit chef-d’œuvre de « home-made hip-hop » venant d’une autre galaxie où lama et pizza se côtoient.

Patrick

Un jour je chasserai la marmotte. En attendant j’écris bénévolement des articles sur des groupes obscurs pour me payer l’attirail nécessaire afin de réaliser mon rêve. La vie, c’est pas facile.

Dans le même genre...

Quand la musique est à la limite de la cassure, nous nous émerveillons devant les moindres détails.

Quand l'océan chante dans la voix de Lula Pena, le résultat ressemble à l'éclat d'une vague sur le...

Une première écoute au détour d’une soirée d’hiver, et voilà, j’étais contaminé.