Nive & the Deer Children, les douceurs du Grand Nord

OlivierPar Olivier  •  1 Déc 2015 à 16:40  •  Live  •   1 view

Durant près de trois ans, nous vous avons proposé un Tour du monde musical. Nous avons ainsi pu découvrir que la musique se trouve absolument partout. De la Corée du Sud à l’Irlande, de l’Irak au Chili. Si aujourd’hui, notre voyage est terminé, ça ne nous empêche pas pour autant de parler d’un projet venu de loin.

Et loin, ce n’est qu’un petit mot puisque Nive & the Deer Children est une formation originaire du Groenland ! Active depuis la fin de la dernière décennie, Nive Nielsen est une artiste multifacettes. Si elle est principalement auteure et interprète, elle a également été actrice dans Le Nouveau Monde aux côtés de Colin Farell et Christian Bale ainsi que dans Nummioq, film de Torban Bech et Otto Rosing.

Musicalement, elle a publié en 2009 le premier album de son projet Nive & the Deer Children : « Nive Sings ! ». Salué par la critique, le disque possède même en son sein ‘Pirate Song‘, chanson qui remporte le prix de meilleur morceau indépendant aux American Independent Music Awards. On a connu pire comme début de carrière.

Entre folk, pop et influences culturelles, la musique de Nive Nielsen touche directement par son apparente simplicité et une voix tout en douceur. Les accompagnements sont variés, allant d’une guitare seule à un groupe complet rejoint par des cordes et cuivres. L’assemblage et la création sonore sont d’ailleurs le travail de son acolyte Jan de Vroede, Nive s’occupant principalement des textes.

Album nomade

Appréciant l’aventure et les projets à géométrie variable, c’est en voyageant un peu partout autour du monde que les deux membres principaux ont composé « Feet First », deuxième long-format fraîchement disponible.

Enregistré en trois ans et entre le Groenland, le Danemark, la Belgique, l’Angleterre et une bonne partie des Etats-Unis, ce dernier nous embarque dans 45 minutes de folk-pop travaillé, sensible et lumineux. Principalement chanté en Anglais, on découvre néanmoins deux magnifiques compositions en Kalaallisut, dialecte inuit national : ‘Tulugaq‘ et ‘Ole‘.

Parfois tout en retenue, d’autres fois plus enjoué, ce second opus est une belle réussite qui saura séduire l’amateur de folk nordique grâce à des mélodies touchantes, des textes bien ficelés et un chant qui sublime l’ensemble sans faire de fioritures.

Nive & the Deer Children, c’est la fraîcheur musicale parfaite pour passer le mois décembre avec le sourire et l’esprit léger.

Olivier

Défenseur du rock’n’roll, expert en prix de l’essence, fanatique de la Sainte-Boisson et éternel admirateur de Yannik Paratte.

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.