Neck Deep – «Life’s Not out to Get You»

PatrickPar Patrick  •  19 Août 2015 à 17:09  •  Albums  •   2 views

Si vous êtes de vrais inconditionnels du MurDuSon, Neck Deep vous devez connaître. On en avait parlé, non pas sur le site, mais à la radio. A une époque, nous étions sur les ondes, pour de vrai !

Neck Deep est donc un combo anglais de pop-punk tout ce qu’il y a de plus traditionnel. C’était ma première critique lors de la sortie de «Wishful Thinking» il y a un an et demi. Entendu, et réentendu à moult reprises. Qu’en est-il de ce «Life’s Not out to Get You» ? Globalement le même constat. C’est le moment vieux con de cette chronique.

Quand vous avez connu les débuts de New Found Glory et de The Wonder Years, que toute votre adolescence a été baignée par The Descendents, Blink 182 et MXPX. C’est très difficile de trouver le bonheur dans un album qui n’apporte pas vraiment sa pierre à l’édifice. Je trouve que leur son manque d’implication et, au final, ça reste bien plat.

Moins de pop, plus de punk

Dans un style qui, depuis dix ans, cherche de plus en plus le côté pop, il est à noter que l’arrivée de Neck Deep fait tout de même du bien. Plus proches des Descendents que de Relient K, Ben Barlow et ses potes ont tout dans les mains pour être la bande-son principale des soirées adolescentes.

Mais comme dit en intro, je suis un vieux con et je n’arrive pas à me mettre dedans. «Life’s Not out to Get You» est plat et ne nous invite pas à découvrir un univers différent de ce qui sort habituellement. Je comprends le choix d’Hopeless de les signer, il faut du renouveau, mais ça reste la même rengaine pendant 36 longues minutes.

Comble du cliché, ils nous ont calé une ballade acoustique en plein milieu. Le pire qu’on pouvait faire au début des années 2000 a été accompli à nouveau en 2015. Et nommer cette chanson ‘December’, c’est vraiment vouloir titiller le démon. Même leur premier single est cliché. Les gars sont vraiment nés dix ans trop tard. Dommage pour eux.

Bref, après un premier album pas top, le deuxième n’est pas celui de la révélation. «Life’s Not out to Get You» reste un album potable et à la portée de tout un chacun. Par contre, il ne restera pas dans les mémoires.

Hopeless Records – 2015

Patrick

Un jour je chasserai la marmotte. En attendant j’écris bénévolement des articles sur des groupes obscurs pour me payer l’attirail nécessaire afin de réaliser mon rêve. La vie, c’est pas facile.

Dans le même genre...

La sensualité enserre la musique de Warhaus d'une étreinte à la fois ferme et délicate.

Préparez vos oreilles, Metz est de retour... et avec Steve Albini aux manettes.

Les punks de Hateful Monday sont de retour avec un nouvel album.