Le 49ème Montreux Jazz sous la loupe

StevePar Steve  •  17 Avr 2015 à 11:47  •  Live  •   2 views

Ce jeudi à 11h se déroulait la conférence de presse du prestigieux festival montreusien. Au menu: Champagne, serrages de mains, sponsors et petits fours. Mais c’est bien de la programmation qu’on vous parle aujourd’hui ! De Lady Gaga à Santana, il y en a pour tous les goûts.

Il faut l’avouer, on sait y faire niveau comm’ à Montreux. La conférence démarre dans le noir avec un petit film dans lequel sont incrustés les noms des artistes présents à l’affiche. A leurs apparitions, les noms de Sam Smith, John Legend et Portishead suscitent le plus de réactions autour de moi. Après quelques minutes, l’écran se lève et laisse place à Jack Garratt, multi-instrumentiste anglais qui nous réjouit de deux morceaux entre blues et musique électronique. Bonne nouvelle : il sera présent le 10 juillet.

Auditorium Stravinski : les légendes au rendez-vous

Peut-on imaginer une programmation du Montreux Jazz sans légendes ? Difficile, tant cette réputation est inscrite dans ses gènes. On verra donc défiler SantanaToto ou encore Lionel Richie sur la grande scène. Et franchement, on ne va pas se plaindre de pouvoir danser un slow sur ‘Europa’, sauter sur ‘Hold the Line’ et bouger ses fesses sur ‘All Night Long’ ! Autre légende du haut de ses 57 albums, le crooner Tony Bennett sera aussi de la partie, accompagné par Lady Gaga. Un duo étonnant, annoncé deux heures avant la conférence, sur la page Facebook de la pop-star. La vilaine ! Sinead O’Connor, Portishead ou encore Lenny Kravitz complètent le tableau des têtes d’affiche du Stravinski.

Au MurDuSon, on aime bien les légendes. Mais on aime par-dessus tout vous faire découvrir les perles qui se cachent derrière les grosses têtes d’affiche. On vous conseille donc tout particulièrement d’aller voir Lenny Kravitz et Santana… pour leurs premières parties ! Benjamin Booker introduira le premier avec son blues énergique et engagé à la limite du punk. Songhoy Blues sera avant Santana pour une soirée qu’on placera sous le signe du terme fourre-tout : world music. Parce qu’entre le blues malien et le rock latino, quel terme plus approprié ? Plus sérieusement, le dernier album de Songhoy Blues est l’un de mes coups de coeur de cette année avec son mélange réussi de blues et de musique africaine.

Montreux Jazz Lab : découvertes, éclectisme et invasion british

Au Lab, on n’est pas trop musique jazz. David Torreblanca, programmateur de la salle, l’avoue : « Je n’irai pas voir de concerts de Jazz. Zaz non plus, c’est pas ma tasse de thé ». Par contre, on aime bien les British! Jamie XX, Kwabs, Sam Smith, Foals, The Kooks, Alt-J, tous sont issus du pays du Fish’n’Chips. « Ce n’était pas du tout conscient ! Mais il faut l’avouer, la bonne musique vient souvent de là-bas. » Si on imagine plutôt les Anglais commencer leur carrière dans des pubs poisseux, Kwabs est l’un de ces rares chanteurs à avoir percé après de vraies études musicales. Soliste au National Youth Jazz Orchestra pendant trois ans, il a ensuite étudié le jazz à la Royal Academy of Music. Mais rassurez-vous, sa musique soul n’a rien d’académique et vient du coeur.

La scène du Lab est connue pour son éclectisme musical. La programmation accueille cette année une soirée reggae, des soirées hip-hop et beaucoup d’électro. Les coups de coeur du programmateur David Torreblanca se situent d’ailleurs du côté de l’électro avec les soirées du 9 juillet avec Jamie XX, SBTRKT et Hudson Mohawke et du 13 avec Years & Years, James Blake et Hot Chip. Côté électro toujours, il aurait rêvé de faire venir Aphex Twin et sa musique « super bizarre avec des sons de radio qui grésille ». Pourquoi ça n’a pas marché ? « C’était trop cher. D’ailleurs, on le voit nulle part. » Comme quoi, même pour le Montreux Jazz, certains artistes sont hors de prix.

Pour conclure, en tant qu’amateur de rock, je ne peux que vous conseiller d’aller voir The War on Drugs. Un rock alternatif délicat, honnête et subtil, influencé par Bob Dylan, Bruce Springsteen et saupoudré de Dire Straits. Un résultat atemporel que je vous laisse découvrir avec un titre issu de leur excellent dernier album « Lost In The Dream » :

Pour voir la programmation complète, notamment celle du Montreux Jazz Club, petite salle intime à la programmation plus jazzy, rendez-vous ici. Et pour acheter des billets, c’est par là !

Steve

Depuis que j’suis gosse, je suis fan de rock. Toutes les époques, tous les sous-genres mais surtout lorsqu’il « vient de là, il vient du blues ! ». Nom de dieu, je viens de citer du Johnny ?! Shame on me.

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.