Looptroop Rockers secouent la Case!

GlennPar Glenn  •  16 Fév 2015 à 19:39  •  Live  •   0 views

Ce samedi à la Case-à-Chocs de Neuchâtel, le groupe suédois de hip-hop Looptroop Rockers a redonné ses lettres de noblesse à la discipline avec un show bien calibré, mais ma foi trop court.

Malheureusement, je n’ai pas pu me rendre à la première partie de la soirée pour des raisons professionnelles. Le début des festivités a donc été assuré par Deo x Hook, le projet du rappeur vaudois et de notre ami producteur neuchâtelois, avant d’être suivi par Kacem Wapalek et l’Animalerie. Ces derniers sont d’ailleurs revenus sur scène à la fin de la soirée.

Pour revenir à notre sujet, c’était la première fois que je voyais un live de Looptroop Rockers et je n’ai pas été déçu de la performance. Sachant de réputation que le groupe est excellent sur scène, je n’en ai eu que la preuve. Vers minuit et demi entrent sur scène le célèbre dreadeux Promoe, accompagné de ses colistiers Cos.M.I.C et le DJ, Embee. Le public réagissant avec un « oooooh » compatissant à l’annonce de la nouvelle: Supreme est resté en Suède, son fils étant malade. Le quatuor n’est pas au complet.

Tous vêtus d’une tenue rouge, les Suédois sont venus pour promouvoir leur album « Naked Swedes » (2014), dont les chansons composeront l’essentiel du concert. Leur présence sur scène fait bouger la foule de la Case, remplie à un peu plus de la moitié. Le public est clairement composé d’aficionados.  Les premières notes de ‘Fort Europa‘, venu très tôt dans la setlist, mettent tout le monde d’accord, surtout certains nostalgiques dont les titres de Looptroop Rockers ont bercé leur adolescence. J’attendais quelques morceaux comme ‘This Music Sounds Better at Night‘ ou encore ‘Professional Dreamers‘, mais le temps semble s’être échappé et c’est déjà la fin après un show d’un peu plus d’une heure et quelques.

En somme, un très bon concert, mais plutôt court et qui s’explique peut-être par l’absence d’un des membres du groupe. À noter, la bonne humeur des artistes qui n’ont fait que de dégager des ondes positives lors des interventions entre les morceaux. À revoir bientôt lors d’un festival sous le soleil et en plein air!

Glenn

N’aimant pas particulièrement la musique, j’ai été catapulté ici par hasard et au-delà de ma volonté. Préférant l’austérité à la frivolité du spectacle de la débauche auditive, je compte les jours qui me permettront à long terme de devenir sourd. Le vacarme m’étant insupportable.

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.