L’Automnale

MalvinPar Malvin  •  19 Oct 2015 à 08:00  •  Découvertes  •   0 views

L’Automne. Saison de transition aux senteurs uniques. On connaît bien ses caractéristiques, allant des couleurs ocres à la chaleur du feu, des marronniers en foison à l’odeur des brisolées, du soleil bas au premiers froids. Mais avant tout, elle est une grande source d’inspiration et de découvertes.

Ma sale manie de créer des playlists est venue progressivement, au fil des voyages et du temps. Il y a cependant un début à tout, et la playlist que je vous montre aujourd’hui est celle qui a posé les jalons pour la suite. Celle avec qui j’ai commencé à modeler mes voyages musicaux. Et quoi que je fasse, jamais je n’arriverais à en créer une meilleure.

Il m’est difficile de l’expliquer correctement. C’était un beau jour où, par mes recherches et ma perte dans l’infinie musique, plusieurs morceaux avaient surgi dans ma vie. Ils se répondaient, le tout formait quelque chose de beau, de puissant. C’est alors que j’ai créé l’Automnale, une bombe de sonorité et de couleurs, dont je me faisais un plaisir de graver la compilation et de l’offrir. Ils sont à ce jour embellis de souvenirs et de ressentis uniques. Un vrai voyage se tisse à travers des étapes, et il est important de l’écouter dans l’ordre qui vous est proposé.

L’Automnale débute dans des contrées scandinaves, où l’électro, la pop et les sonorités joyeuses se rencontrent, notamment avec Todd Terje et Little Dragon. On prend un virage dans le progressif avec Floating Points et Noir & Haze pour finalement tomber au beau milieu de la quiétude des forêts empourprées. Du Debussy, du Dj Krush et du Piers Faccini. Cette promenade finira par déboucher sur des musiques d’autres contrées, toujours teintées de couleurs chaudes, telles que Masaladosa ou Metastaz. La bizarrerie ponctuera notre périple, où Machinedrum, XXYYXX et Burial & Four Tet marqueront l’arrivée.

Mesdames & Messieurs, après vous.

Malvin

Par une douce nuit de Printemps, je m’engouffrais dans une pénombre magnétique. De là retentissaient de faibles vibrations, profondes, vraies. Dès lors, je n’ai cessé de traquer l’essence de cette musique. La bête me menait de voyages en découvertes, au milieu d’une vibrante atmosphère aux aspects dub, électro, rock psychédélique…

Dans le même genre...

Les bulles d'air pullulent dans les fonds musicaux de Jon Hood.

Découvrez en exclusivité le nouveau clip 'In The Eye of A Dying Bird' d'Organ Mug, issu de son LP à...

Spirit Fest est une caresse musicale pour les oreilles et un plaisir pour vos rêveries futures.