Less Than Jake, le rayon de soleil de Floride

PatrickPar Patrick  •  4 Déc 2014 à 17:04  •  Floride, Tour du Monde  •   1 view

« The Sunshine State », voilà la destination du mois de décembre. On va se le dire une bonne fois pour toutes, au Mur du Son on est des malins : on choisit le premier Etat producteur d’oranges pour la période des fêtes ! Eh, y’en a dans nos caboches. Premier arrêt sur la côte punk-rock. Tous à bord !

Quand on parle de musique alternative, la Floride s’inscrit dans la foulée de la Californie et de New York. En caricaturant la péninsule, on s’imagine la maison de retraite des États-Unis, ce qui n’est pas faux avec plus de 4% de pensionnaires de plus que dans le reste du pays. Mais le soleil n’a pas que des bienfaits sur nos aînés, il provoque aussi l’envie de se défouler chez les moins vieux.

Je ne vais pas vous parler de Hot Water Music qui a réinventé le style au début des années 2000, faisant plein de petits punks, ni d’Against All Authority qui a fait partie des pionniers du skacore, mélange de ska et de punk, dans la foulée des Californiens d’Operation Ivy. L’emo a aussi fait ses gammes dans le sud avec Underoath puis Mayday Parade et Sleeping With Sirens. Evoquons encore les métalleux de Shai Hulud et de I Set My Friends on Fire, le pop-punk de New Found Glory, Whole Wheat Bread et Yellowcard ou le hardcore de Against Me !.

Gainesville, Rock City

Mais arrêtons-nous un instant sur une petite bourgade de 127’000 habitants, la taille de Lausanne en gros. Gainesville se situe au nord de l’État et n’a aucun rattachement à la mer. En gros, c’est en Floride mais ça ne sert à rien, peut-être le soleil, oui, mais on ne peut rien en faire. Sûrement parce que les jeunes du coin s’ennuyaient sec, ils ont décidé de faire de la musique. Parmi les monstres sacrés, citons Tom Petty, For Squirrels, Hot Water Music et Sister Hazel. Plus récemment, Against Me! et The Draft se sont ajoutés à la liste déjà longue comme mon bras.

Un nom n’a pas été cité et pour cause vu que c’est le coup de projecteur du jour : Less Than Jake. Leur morceau ‘Gainesville Rock City’ est devenu culte et un concert des ska-punks sans ce titre n’est pas un bon concert.

GNV FLA

Less Than Jake, c’est plus qu’un groupe qui a marqué le ska de son empreinte. Ce sont des hymnes pour toute une génération. Les intros de ‘Look What Happened’ et ‘Plastic Cup Politics’, les refrains de ‘She’s gonna Break Soon’ ou ‘My Money is on the Long Shot’ ou encore les références reggae typiques de ‘The Science of Selling Yourself Short’. Des titres qui restent ancrés bien profondément dans un coin du crâne. De quoi faire sourire Warner Bros qui a senti le bon coup et leur a fait faire deux très bons albums.

Malgré des débuts sur Capitol, l’histoire du groupe est intimement liée aux labels indépendants. Un tout premier album sur le label de Mike Park des Chinkees, puis deux galettes sur major (Capitol) avant de signer l’exceptionnel « Borders and Boundaries » chez Fat Wreck. Le passage chez Warner ensuite qui s’amusait à reprendre tout ce qui fonctionnait sur label indé au début des années 2000 et enfin un retour chez Fat Wreck.

Le soleil ça a du bon

Difficile à dire si c’est le train de vie ennuyant de la Floride ou le beau temps (quasi) permanent qui donne autant d’énergie créatrice. Mais le « Sunshine State » a clairement offert à la musique alternative des chefs d’oeuvre qui auront à tout jamais marqué son histoire. Less Than Jake a apporté sa pierre à l’édifice et leur album de 2013 « See the Light » a surpris par sa fraîcheur. La Floride a clairement de quoi surprendre et est un vivier à talents exceptionnel.

Remettons l’église au milieu du village. Nous comparions il y a quelques instants Gainesville avec Lausanne en termes de nombre d’habitants. Imaginez que pendant que la cité floridienne nous offre Less Than Jake, monument du ska-punk et Hot Water Music, monument du punk-rock, Lausanne nous a présenté Bastian Baker et Stress. Voilà, tout est dit, bonsoir !

Patrick

Un jour je chasserai la marmotte. En attendant j’écris bénévolement des articles sur des groupes obscurs pour me payer l’attirail nécessaire afin de réaliser mon rêve. La vie, c’est pas facile.

Dans le même genre...

Il existe un tout petit milieu de l'électro underground en Chine. DJ, producteur, Sulumi appartient...

Le rock chinois s'invite chez nous le temps d'un festival, ou plus...

The Coral n'est pas qu'un groupe mais plutôt une mini scène musicale de Liverpool et de son...