Hummano, c’est rigolo

PatrickPar Patrick  •  12 Jan 2015 à 18:58  •  Espagne  •   0 views

Une véritable amitié est avant tout basée sur le rire. Je ne sais pas pour vous, mais je me vois mal passé une soirée entre amis sans me tordre de rire au moins une fois et avoir le sourire au visage un maximum.

Je connaissais un groupe qui représentait assez bien cet esprit, les deux « comiques » de I Set my Friends on Fire. Ce groupe de deathcore tirant légèrement sur la vague emo s’amusait à faire des clips et des textes totalement ridicules (notamment avec la troupe Smosh). Aujourd’hui, on quitte Los Angeles pour retrouver Madrid et un groupe tout aussi barré : Hummano.

Il faut l’avouer, le hardcore se prend souvent un peu trop au sérieux. Au niveau des paroles engagées, des clips qui se ressemblent tous et les looks qui ne varient pas. En gros, il y a une sorte de marque de fabrique à laquelle il ne faut surtout pas déroger. Si tes pantalons sont trop serrés ça fait emo, si ton clip ne contient pas un plan de concert, ça fait pas assez underground, si tu parles pas de choses sérieuses ça fait punk-rock, j’en passe et des meilleures. Bref, les gars du jour ne sont pas du tout comme ça.

Hummano, c’est un Américain qui a grandi en Espagne et a voulu monter son groupe de hardcore. Grand bien lui fasse, il a trouvé des compagnons de beuverie qui se sont joints à lui. Là, deux choix se sont offerts à l’équipe :

1. On continue comme toujours à déconner même si ça devient sérieux
2. Dès qu’on gravit les échelons, c’est fini les conneries

Heureusement ils ont pris la première solution. Les clips sont à mourir de rire, les paroles totalement décalées, les gars en ont juste rien à cirer de leur image, le résultat est ahurissant. Plus que ça ! Hummano, c’est le bol d’air frais d’une communauté qui se prend souvent beaucoup trop au sérieux. Accueillante oui, mais trop sérieuse.

Pour exemple, en 2013, les Madrilènes ont sorti un album nommé « Is This Shit !? ». Comme exemples de créations je vous livre : ‘We Cum as Romanians’, ‘Undercøck’ ou ‘Cumming in the Face of’. Vous aurez capté les références, pas besoin de vous faire un dessin et d’expliquer le génie des types.

Le style est encore un peu brut de décoffrage et un mélange peu subtil de deathcore et metalcore peu convenable, ni maîtrisé. En 2014, ils reviennent avec un premier véritable album et un style enfin assumé : « I Hate you All !! ». Directement, on sent l’hésitation du quintet. Le premier clip ‘Pseudocidal’ est plus ou moins sérieux avec les amis qui font les backing vocals en studio et eux qui font les cons. Mais le public est rassuré avec la superproduction ‘You Suck !’, sorti en novembre dernier.

Les gaillards se muent en H-Team (version décalée de la fameuse A-Team) et s’en vont secourir la pauvre fille enlevée par de terribles ravisseurs. Le contexte est posé, la musique passe presque au second plan et on se paye trois bonnes minutes de rigolades. Ce genre de groupe fait du bien et redonne le sourire. Un peu de rire dans un surplus de sérieux souvent déplacé alors que quand on est entre amis, tout ce qu’on attend au final, c’est la connerie qui fera tout dégénéré.

Patrick

Un jour je chasserai la marmotte. En attendant j’écris bénévolement des articles sur des groupes obscurs pour me payer l’attirail nécessaire afin de réaliser mon rêve. La vie, c’est pas facile.

Dans le même genre...

Parfois, à cours d'idées, on retrouve des petits trésors au grenier...

En 2003 il y avait encore un festival à Genève rassemblant des dizaines de groupes de punk-rock et...

¡ Vamos a descubrir los tresores musicales de España ! Partez en Espagne avec nous durant le mois...