Francis Lalanne – ‘Ouvrir son cœur’

RaffaelePar Raffaele  •  19 Sep 2015 à 08:00  •  La M**** du samedi  •   2 views

La triste actualité de ces dernières semaines, liée aux réfugiés, a fait resurgir une merde musicale innommable doublée d’un clip bien puant. Son auteur n’est autre que Francis Lalanne et la chanson date de 2003.

Avec ‘Plus jamais ça!’, ce bon vieux Francis illustre admirablement le célèbre proverbe: l’enfer est pavé de bonnes intentions. On n’avait plus entendu parler de Francis Lalanne depuis des lustres. Non pour notre déplaisir, il faut bien l’avouer.

Aujourd’hui, Francis surgit des limbes avec un clip dédié aux réfugiés, ‘Ouvrir son cœur!’. Il aurait mieux fait d’y rester. En réalité, la chanson date de 2003, mais elle n’est apparue en ligne que très récemment.

Une merde haut de gamme

En résumé, ‘Ouvrir son cœur!’ dénonce le sort des exilés fuyant leur État à cause de la guerre. Noble cause, rien à dire là-dessus. Par contre, lorsqu’on voit le clip de Francis, nos deux mains se posent sur notre visage en signe d’incrédulité. Pas de doute, on a affaire au haut de gamme des merdes du samedi.

Les paroles, pour commencer, semblent avoir été écrites par un enfant de sept ans. Francis semble d’ailleurs  l’avouer à demi-mot à 1:52: « je veux chanter ces mots d’enfants ».

La magie de la 3D

La mélodie au piano, ensuite, s’avère simpliste et inintéressante. Elle se permet tout à la fin un emprunt éhonté (involontaire?) à Let it Be des Beatles (0:10 dans le lien). Passons plutôt aux images, la musique ne méritant guère que l’on s’y attarde davantage.

Les plans de pauvres réfugiés – et je le dis très sérieusement – sont « pompés » à Euronews. Francis nous gratifie également de visualisations 3D dignes de la série « Il était une fois la vie ». Si, si, quand on se balade dans les intestins, vous vous souvenez? En résumé, des images qui  donnent la nausée et n’ont absolument rien à voir avec le propos de la chanson.

Francis Lalanne dans sa savane

Le pompon reste le plan de Francis derrière son piano, sous fond de savane africaine / paysage désertique directement inspiré du « Roi Lion ». C’est beau, c’est intense et pas du tout kitch. Le soleil est si énorme que l’on comprend bien pourquoi Francis s’orne d’énormes lunettes de soleil façon Ray Charles.

Francis Lalanne, en résumé, c’est un peu comme les Enfoirés. Il fait de la merde au nom d’une juste cause, et vient par là même grossir les rangs de notre chronique hebdomadaire. Alors Francis, on aimerait te dire stop! Par pitié, arrête de nous ressortir tes chansons poussiéreuses! Les réfugiés méritent mieux que ça.

http://dai.ly/x371tv0

Raffaele

J’ai grandi dans les années 90, mes influences sont un vrai patchwork musical. J’apprécie selon l’humeur un gros beat electro, un flow hip hop ou l’effervescence d’un concert de rock. ‘Faut que ça groove !

Dans le même genre...

Revival des années 1980, Sonseed vous convie à un grand moment de musique.

Décidément, les émissions de télé réalité produisent encore et toujours de magnifiques excréments...

Espérons que la hype Pokemon Go ne sorte pas les horribles chansons du dessin animé de l'oubli.