Feel the retrowave

LouisPar Louis  •  10 Mar 2016 à 17:10  •  Découvertes  •   5 views

Pour vous préparer à l’arrivée de Perturbator et Gost samedi à l’Amalgame, on vous a concocté une playlist spécial synthwave pour que vous vous imprégniez des années huitante avant de bouger sur Yverdon.

Mais ce n’est pas parce que vous connaissez Perturbator, Gost et Carpenter Brut que vous pouvez vous targuer d’être incollable en synthwave. Heureusement, Le Mur du Son est là pour vous, et vous a préparé une sélection de plus de quarante perles du genre. On a décidé de ratisser large, aussi vous trouverez des tracks autrement moins bourrines que celles qui caractérisent le son des trois précédemment cités, lesquels seront d’ailleurs, intentionnellement, totalement absents de notre sélection.

On ne se tient ainsi pas à la ‘darkwave’, comme certains désignent le genre de Perturbator et consorts, et d’une manière générale nous avons été englobants, acceptant tout ce qui évoquait de près ou de loin les années huitante. On touchera ainsi les frontières du krautrock avec Zombie Zombie, la french touch avec Danger ou Pyramid, ou même la pop avec certains titres de Le Matos.

On remercie MFW qui nous a donné quelques tips pour s’y retrouver dans le bon million d’artistes synthwave auto-proclamés à l’inspiration parfois aléatoire. Au final, voici les groupes retenus pour cette playlist : Power Glove, Zombie Zombie, Le Matos, College, Mega Drive, Mitch Murder, M|O|O|N, LazerHawk, Dance With The Dead, Lueur Verte, Pyramid, Noir Deco, Le Cassette, Protector 101, Danger, Timecop1983, Gunship, Confrontational, Makeup And Vanity Set, Teeel, Zombie Hyperdrive, Cobra Copter, 20Six Hundred, Zombi, Robert Parker, Vector Hold, Danger Mode, Vogel et Stellar Dreams.

Feel the eighties!

 

 
Auteur:

 

Louis

Je recherche : une édition originale de l’EP éponyme de Medieval Steel en 12 ». Je propose : deux cannettes un jeudi à la Ruche. Eh ouais, l’expat’ fribourgeois n’a pas perdu ses habitudes langagières arrivé à Lausanne.

Dans le même genre...

Quand la musique est à la limite de la cassure, nous nous émerveillons devant les moindres détails.

Quand l'océan chante dans la voix de Lula Pena, le résultat ressemble à l'éclat d'une vague sur le...

Une première écoute au détour d’une soirée d’hiver, et voilà, j’étais contaminé.