Faada Freddy is a Black Star too

AlexPar Alex  •  7 Août 2015 à 15:20  •  Live  •   2 views

C’est assurément une révélation de l’été 2015 ! Faada Freddy fait glisser sa voix sur des sonorités hip-hop, blues, soul et gospel. Le Sénégalais invite à voyager dans l’univers un peu fou d’un homme à la rythmique plus que maîtrisée.

‘Letter to the Lord’ ouvre l’album « Gospel Journey » de Faada Freddy. Cette prière musicale appelle le seigneur à plus de clémence et propose à l’auditeur de s’approprier ce chant d’amour. Le message est universel et le résultat pourrait n’être qu’un soulman de plus dans l’industrie.

Or, Faada Freddy est plutôt un cas à part, qu’un de plus. Autrement dit, il se détache très clairement avec un style difficilement imitable. Il utilise son corps et sa voix comme des instruments à la manière d’un certain Bobby McFerrin. Vous savez ‘Don’t Worry, Be Happy’ ou l’homme faisant chanter une salle entière au Montreux Jazz Festival 1988 alors qu’il est seul en scène.

La beauté de « Gospel Journey » est la voix élastique qui remet notamment le gospel au goût du jour. Ce genre musical à l’origine religieuse qui a notamment influencé des artistes tels que Ray Charles ou Ben Harper. Ce dernier a enregistré un très bel album teinté de blues avec The Blind Boys Of Alabama : « There Will Be Light ».

Dans le cas de Faada Freddy, on peut presque parler de « modern gospel » dans la mesure où il mélange notamment le chant traditionnel américain avec des sonorités plus récentes et des phrasés très hip-hop comme dans ‘Generation Lost’. Par ailleurs, il n’hésite pas à faire appel au dialecte africain sur ‘Let It Go’ et ‘Borom Bi’.

Il démultiplie donc les rythmes en les rendant si festifs. On croirait parfois entendre une chorale entière avec un reggaeman au milieu. Il construit ainsi un groove bien à lui et devrait se faire une place dans les années à venir grâce à la singularité de sa musique.

Du tout bon !

Alex

De Brel à Fink en passant par Louis Armstrong et Sigur Ros, voilà ceux qui me marquent et touchent. La musique doit être un voyage, un envol et un rêve. Réveiller l’âme. Veiller l’être. Dévoiler le cœur.

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.