Exclusivité : Trois extraits de la compil’ Daniel Ier

LouisPar Louis  •  10 Mai 2016 à 08:02  •  Live  •   4 views

Pour souffler sa première bougie, le label techno fribourgeois Denial Audio sort une compilation réunissant producteurs de son écurie et d’ailleurs ; ça, et une grosse soirée au Mouton Noir de Fribourg avec huit artistes.

Réunissant cinq producteurs et DJs – Chapkmace, Elk, Jokari, Julian Del Valle et Patrick Becker – de la région fribourgeoise, Denial Audio, en tant qu’entité, s’est formé pour donner à ces artistes un poids et une visibilité. Le démarrage du label fut officiellement marqué avec la sortie de l’EP « The Choice » de Chapkmace. Depuis, trois autres EPs ont suivi, auxquels se sont ajoutés de nombreux podcasts, remixes, etc.

Alors que beaucoup d’amateurs du genre lorgnent sur la scène zurichoise, Denial Audio recentre l’attention sur Fribourg et, plus généralement, sur la Suisse romande (Claude Laurier est de La Tchaux, Denz de Lausanne, par exemple) avec cette compilation qui réunit des artistes de leur cru, auxquels s’ajoutent des invités, qu’il s’agisse d’autres membres du Kartel Klub, où s’activent une partie des membres de Denial Audio, ou non.

Au total, ce sont dix producteurs répartis sur 16 titres inédits que l’on retrouvera sur cette compilation aux couleurs variées : Ariane EffectChapkmaceClaude LaurierDenzHerkulJokariJulian Del ValleMozkaOckham et Patrick Becker. Samedi, Ockham et Julian Del Valle manqueront à l’appel, mais les autres seront à leur poste pour nous rappeler que, parfois, ça danse aussi à Fribourg.

 
Auteur:
Louis

Partagé entre Lausanne et Fribourg, mon cœur balance similairement entre Fri-son et le Romandie, entre le Mouton Noir et feu La Ruche. Précocement éprouvés par le metal, mes tympans affaiblis me font aujourd’hui ramper vers des horizons musicaux plus variés.

Dans le même genre...

Tourné vers les Suisses allemands, le Gampel est un puits de découvertes pour le Romand qui s'y...

En vacances à Moscou on a été voir Arcade Fire au plus grand festival de Russie. Nos impressions.

Une alternative intimiste à un Montreux Jazz gargantuesque