Dis-lui des mots tendres

AlexPar Alex  •  30 Nov 2014 à 02:06  •  Découvertes  •   1 view

Et s’il suffisait de traduire les titres de la playlist de la semaine pour les transformer en une seule déclaration. Pour la beauté des pensées tendres qu’on oublie souvent de souffler dans l’oreille de notre belle, de notre bête.

« Chère âme soeur,

Le rêve survient dans le vent d’hiver. Il vivote vivement tandis que la nuit file jusqu’à l’aube dans un silence parfait, nous laissant seuls avec la fièvre d’aimer, et, par la fenêtre, les étoiles tissent la toile du ciel. La lune brille. Toi, moi, notre chaleur. Un toit, la foi, nos bonheurs. La clarté. L’évidence. Le vide. Nos soupirs filent entre les arbres nus déjà enneigés aux extrémités, dégagés de toutes feuilles, laissés là au seuil d’un amour concret, mais lessivés par l’automne morne.

Mais tout va bien. Tout vit. L’essentiel survit. Les sens s’éveillent près de l’alcôve où nous nous murmurons parfois des paroles intimes et où nous nous livrons aux plus violentes passions. À l’extérieur, le vent dénude les branches dorées chaque jour un peu plus et dévoile doucement une rivière libérée à la frontière du village. Et puis vient la première neige, un matin, sans prévenir. Nous voyons alors les pas hésitants de nos enfants dans la cour qui courent, pour marquer les premiers pas dans le manteau blanc, puis tombent soudain comme des anges, où ils s’amusent tels des bonhommes de neige prêts à s’envoler. À l’intérieur, la flamme d’une bougie brise l’obscurité par un trait de beauté qui dessine l’ombre de ton corps dans un mince filet de lumière.

Nous nous souvenons de l’été dernier attendant le prochain tandis que les flocons tombent doucement dans la rue. Le thé brûle dans tes mains alors que ton regard roule dans le reflet de la fenêtre. Il s’évapore dans une vapeur qui m’aide à respirer.

Charlotte, tu le sais, j’aime à te glisser des pensées tendres dans l’oreille pour te rendre la vie moins évasive.

Musicalement,
Ton Charly. »

Alex

De Brel à Fink en passant par Louis Armstrong et Sigur Ros, voilà ceux qui me marquent et touchent. La musique doit être un voyage, un envol et un rêve. Réveiller l’âme. Veiller l’être. Dévoiler le cœur.

Dans le même genre...

Quand la musique est à la limite de la cassure, nous nous émerveillons devant les moindres détails.

Quand l'océan chante dans la voix de Lula Pena, le résultat ressemble à l'éclat d'une vague sur le...

Une première écoute au détour d’une soirée d’hiver, et voilà, j’étais contaminé.