A la découverte de la Chatte !

OlivierPar Olivier  •  6 Déc 2014 à 16:00  •  Découvertes  •   1 view

Décidément, la fin d’année est riche en belles soirées pour les amateurs de musique.

Après que l’Amalgame ait dignement fêté ses vingt ans avec trois jours de festival, les mélomanes pourront se rendre ce soir du côté de la Case-à-Chocs pour en prendre, une nouvelle fois, plein les esgourdes.

Si le nombre de groupes sera moindre que du côté du quatorze-double-zéro, La Nuit Sauvage de la Chatte, saura néanmoins faire rugir de bonheur toutes celles et ceux qui aiment le rock dans tous ses états. Au programme : la Bâloise Anna Aaron et son bel album « Neuro », les Vaudois de Forks et leur psychédélisme enivrant et, pour conclure, les Parisiens de Cheveu avec leur cocktail bizarroïde alliant une pointe de garage, un soupçon de sonorités indus et un filet de synthés drogués.

Tout cela se passe donc à partir de 22h au Queen Kong Club, à un tarif tout doux de 15CHF en prélocation (20CHF sur place) qui vous permettra de quand même offrir à votre grand-maman son traditionnel gel douche Yves Rocher pour Noël.

Pas d’excuses, donc.

Thom

Dignes descendants des Black Lips, en un peu moins foutraque, les rejetons d’Afterpartees font du rock pour minettes dévergondées, et ils le font bien !

Le groupe originaire de Horst, au Pays-Bas, n’a pas encore sorti d’album, mais il excite déjà le monde musical européen, ainsi que l’internet mondial. Pour preuve, ils seront à l’affiche de l’incontournable Eurosonic de Groningue en 2015. C’est donc devant leur public, à domicile, qu’il leur faudra prouver à tout le monde que la relève du rock vient du Nord. On ne se fait pas trop de souci pour eux.

En attendant « Glitter Lizard« , prévu pour début 2015, voici déjà le titre ‘First Last‘, histoire de patienter en dodelinant la tête.

Laura

Il est l’artiste qu’on aime écouter les jours de pluie. Ses chansons nous rendent tendre, nous donnent envie de tomber amoureux et d’être câliné toute la journée. On attendait son deuxième album et le voilà sorti! Avec son « I Forget Where We Were« , Ben Howard revient en douceur avec sa musicalité comme suspendue dans l’air pur et frais et sa voix profonde et si belle que nos oreilles ont du mal à s’en lasser. C’est simple et on aime ça. Et dès les premières secondes du morceau, on n’oublie pas pourquoi on aime cet artiste.

Patrick

Derrière Front Porch Step se cache Jake Mcelfresh, le nouveau génie du folk-rock. Une guitare acoustique, une voix crue et des paroles tout ce qu’il y a de plus direct. Révélé l’année passée par un premier album intitulé « Aware« , il est de retour en cette fin d’année avec « Whole Again« . Un EP cette fois, mais qui vaut clairement le coup d’oreille tant le garçon est vrai dans sa musique.

Alex

Le petit rythme catchy, la voix reposante et le cordes qui viennent dans le fond de la mélodie. Quelque chose de Jack Johnson et de Ben Howard, Nick Mulvey a sorti son premier album « First Mind » et il ne devrait pas laisser indifférent comme le démontre l’extrait ‘Meet Me There‘.

Olivier

Après avoir lancé son projet « Cyclic Oscillation » en début d’année et l’avoir tourné un peu partout dans nos contrées, KoQa, l’ami beatboxeur du Nord du canton vient tout juste de publier ‘A Moment of Silence‘, nouveau morceau crée avec ses fidèles acolytes Félix et Paul. Ça sonne bien, c’est entraînant et c’est même clipé pour l’occasion !

Olivier

Défenseur du rock’n’roll, expert en prix de l’essence, fanatique de la Sainte-Boisson et éternel admirateur de Yannik Paratte.

Dans le même genre...

Quand la musique est à la limite de la cassure, nous nous émerveillons devant les moindres détails.

Quand l'océan chante dans la voix de Lula Pena, le résultat ressemble à l'éclat d'une vague sur le...

Une première écoute au détour d’une soirée d’hiver, et voilà, j’étais contaminé.