‘Chick Chick’, un caca qui révèle un sacré malaise

PatrickPar Patrick  •  29 Nov 2014 à 16:34  •  La M**** du samedi  •   0 views

« L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ! » Wang Rong Rollin a bien compris l’adage vu qu’elle nous a pondu un bruit de poulet s’étalant sur 3min affreusement inaudibles et surtout totalement WTF !

On aime ou on n’aime (certainement) pas mais le ‘Chick Chick’ a fait le buzz il y a quelques semaines et évidemment qu’on n’allait pas le rater ici. Par contre, je ne vais pas perdre du temps à me moquer du clip, trop facile, trop ethnocentré, bref pas envie.

Ce que je veux faire c’est me moquer des médias de boulevards[1] qui ont repris ce… tube en le comparant à un certain Psy. Alors là on a atteint le summum du racisme ordinaire en l’espace de deux lignes. La comparaison s’arrête à une chose : ils sont tous les deux asiatiques. Bravo mesdames et messieurs, bel effort et surtout magnifique démonstration de la non-réflexion qui vous habite au moment de tenter un tant soit peu de faire le buzz.

Si ‘Chich Chick’ a un cousin musical, c’est bien ‘What does the Fox say’, cette réussite norvégienne de 2013. Encore là un rythme électronique, des cris d’animaux et une mélodie qui rentre bien profond dans la tête, ça s’arrête là.

Wang Rong Rollin a peut-être pondu une des plus belles M**** de l’année et pourtant elle a réussi une chose : montrer qu’entre 1950 et 2014 les esprits n’ont pas tant changé que ça. La prochaine étape est peut-être de réhabiliter le « y’a bon Banania » qui sait ?

PS: Evidemment tous les médias ne sont pas à loger à la même enseigne, ABC analyse le tout avec humour et recul par exemple, même si le titre reste à revoir…

[1] Ici Le Matin et Metro UK

Patrick

Un jour je chasserai la marmotte. En attendant j’écris bénévolement des articles sur des groupes obscurs pour me payer l’attirail nécessaire afin de réaliser mon rêve. La vie, c’est pas facile.

Dans le même genre...

Revival des années 1980, Sonseed vous convie à un grand moment de musique.

Décidément, les émissions de télé réalité produisent encore et toujours de magnifiques excréments...

Espérons que la hype Pokemon Go ne sorte pas les horribles chansons du dessin animé de l'oubli.