C’est la Saint Slayer : montez le volume !

LouisPar Louis  •  6 Juin 2016 à 14:08  •  Magazines  •   3 views

Le 6 juin est célébré dans le monde entier comme la journée de Slayer. L’occasion, entre milles, d’écouter du Slayer. Mais comme vous connaissez sûrement tous leurs morceaux, et si on les revisitait à travers une playlist composée uniquement de reprises de ce groupe emblématique de thrash metal ?

Le International Day of Slayer fut fêté pour la première fois il y a dix ans jour pour jour – soit le 06/06/06, 666 Satan voilà, vous suivez au fond ? Plus qu’une occasion de rendre spécifiquement hommage à ce groupe de thrash américain, c’est davantage une manière pour les metalleux du monde entier de mettre en avant leur sous-culture particulière, par exemple en portant exceptionnellement un t-shirt de metal sur leur lieu de travail.

Un site est consacré à l’événement – www.nationaldayofslayer.org – et affiche les conseils suivants pour marquer le jour de la meilleure manière possible :

  • Écoutez du Slayer à coin dans votre caisse ;
  • Écoutez du Slayer à coin à la maison ;
  • Écoutez du Slayer à coin sur votre lieu de travail ;
  • Écoutez du Slayer en public, n’importe où ;

Il précise également que l’utilisation d’écouteurs n’est pas recommandée, le but étant que toute personne dépourvue de boules quies comprenne sans effort que nous sommes bien en train de vivre la Journée de Slayer. Nous ajouterons que tout album de metal suffisamment bruyant remplira les mêmes objectifs, un « Power & Pain » de Whiplash nous semble par exemple particulièrement indiqué.

national_day_of_slayer_banner_middle

Le site donne enfin des conseils aux fanatiques les plus dévoués, que nous vous donnons à titre indicatif – mais si vous les appliquez, ce n’est pas de nous que ça vient !

  • N’allez pas au boulot : faut écouter du Slayer ;
  • Faites une monstre fête qui engorge toute la rue dans votre quartier. Passez des albums de Slayer toute la nuit. Rameutez des bagnoles de flics et des hélicos. Que ça finisse en émeute générale ;
  • Taggez des logos de Slayer sur les églises et dans les cimetières de la région ;
  • Tuez le chien de votre voisin et mettez la faute sur Slayer ;

Mais comme Slayer, on commence à connaître, et qu’on ne veut pas être trop iconoclaste quand même, on a décidé de vous proposer comme playlist du jour une sélection de reprises. La variété de genre qu’elles couvrent – heavy, death, black, thrash et banjo – révéle l’héritage laissé par Slayer sur le metal sous toutes ses formes. Peu de groupes peuvent se targuer d’être appréciés tous azimuts, là où Iron Maiden rencontre souvent des détracteurs auprès des amateurs de metal extrême.

En ce 6 juin 2016, vive Slayer, et vive le metal !

 
Auteur:
Louis

Je recherche : une édition originale de l’EP éponyme de Medieval Steel en 12 ». Je propose : deux cannettes un jeudi à la Ruche. Eh ouais, l’expat’ fribourgeois n’a pas perdu ses habitudes langagières arrivé à Lausanne.

Dans le même genre...

Un rappeur, un écrivain et le parcours d'un artiste aux multiples facettes qui fait plaisir.

Nos rédacteurs voyagent. Ils vont même jusqu'à Londres pour une exposition sur Pink Floyd.

Et si la musique classique prenait le virage électronique ? Nous posons la question en évoquant...