Blondi’s Salvation – « Wisdom Whisper »

OlivierPar Olivier  •  14 Déc 2015 à 16:09  •  Albums  •   3 views

C’est indéniable, la scène rock underground française est en pleine effervescence. Si Born Bad Records et ses J.C. Satan, Forever Pavot et autres Wall of Death y sont clairement pour quelque chose, il y a un autre label qui apporte, plus discrètement, sa pierre à l’édifice : Howlin’ Banana Records.

Egalement basé du côté du 93, ce dernier est spécialisé dans tout ce qui touche au garage, au psyché et à la pop. Depuis 2011, il fournit régulièrement les amateurs en sorties de haut vol. En à peine plus d’une année, c’est trois gros albums que la Banane Hurlante à publié : « Heart Healing » de Volage, l’éponyme des Madcaps et… « Wisdom Whisper » de Blondi’s Salvation, fraîchement disponible.

Venu de la région nantaise, ce joyeux quintet est certainement l’une des formations les plus enthousiasmantes que l’on ait entendues depuis longtemps. Multi-instrumentistes et pourfendeurs de psychédélisme, ils réussissent avec brio à lier ce style à des influences mi-orientales, mi-moyenâgeuses. Plutôt inhabituel, donc. Pourtant, le mélange s’effectue à merveille, la troupe réussissant à sélectionner et se faire rencontrer les bons instruments, les bonnes mélodies.

Successeur de « Crusades », deuxième opus sorti l’an dernier, « Wisdom Whisper » se veut plus grand, plus accompli, plus sauvage. La basse fait un petit pas en arrière et c’est un festival de sonorités diverses qui se dévoile. Derrière un chant toujours nasillard et aux structures tantôt médiévales (‘Pleasure Claws‘, ‘Give Me More‘), tantôt plus usuelles, les djembés, orgue, cordes, sitar, synthétiseurs et autre bouzouki se rencontrent, avancent côte à côte puis, soudain, repartent sur le chemin respectif créant des compositions variées, innovantes et continuellement électrisantes.

La diversité des créations de Blondi’s Salvation force le respect. Le quatuor de début d’album est une belle démonstration de celle-ci. ‘Ventoline‘ est plutôt pop et doux, le single ‘Human Hymn‘ est une ode aux cordes magnétisantes, ‘Mirror‘ est un bondissant morceau construit autour d’une boucle de guitare alors que ‘Two Headed Dragon‘ (ci-dessous) est le moment le plus fou de l’opus, proposant un rythme effréné et une ligne de synthétiseur endiablée. Il est rare de pouvoir écouter un projet offrant autant de diversité, tout en évitant une indigestion fatale ou des morceaux bouche-trou.

Après avoir ouvert l’étape hexagonale du Levitation (ex-Austin Psych Festival) en 2014, c’est à Austin qu’est attendu Blondi’s Salvation fin avril prochain. Une belle récompense pour une formation que l’on inscrit directement à notre liste des « A suivre de très près ». On vous incite vivement à en faire de même.

 

« Wisdom Whisper »

Blondi’s Salvation

13 novembre 2015
 
Auteur:

Olivier

Défenseur du rock’n’roll, expert en prix de l’essence, fanatique de la Sainte-Boisson et éternel admirateur de Yannik Paratte.

Dans le même genre...

La sensualité enserre la musique de Warhaus d'une étreinte à la fois ferme et délicate.

Préparez vos oreilles, Metz est de retour... et avec Steve Albini aux manettes.

Les punks de Hateful Monday sont de retour avec un nouvel album.