Batifoler dans une piscine

RaffaelePar Raffaele  •  3 Jan 2015 à 13:30  •  La M**** du samedi  •   13 views

J’étais sur le point de publier une merde du samedi issue de la télé-réalité, cet inépuisable réservoir, sauf qu’elle avait déjà été traitée ici. Heureusement, l’internet est plein de ressources pour qui cherche des chansons pourries.

C’est pourquoi je vous propose un magnifique clip amateur: « Si la vie shine » d’Elodie Dubois. Vous n’avez pas compris le titre? Nous non plus. D’ailleurs, les textes s’inscrivent dans la même lignée incompréhensible pseudo-poétique et totalement dénué de sens. La qualité de l’image et de son est déjà mauvaise, mais l’enchaînement de mots n’ayant aucun rapport les uns avec autres, c’est la cerise sur le purin.

Qui est donc Elodie Dubois? Seule certitude, elle aurait mieux fait de rester dans l’anonymat. On peut tabler sans risque sur une adolescente qui invite ses amis à une après-midi piscine. D’ailleurs, tous les copains, copines et même la petite sœur sont mis à contribution. On sent d’ailleurs qu’ils ne maîtrisent pas vraiment la chorégraphie.

Notre coup de cœur ira au garçon qui, à 2:16, sort de la piscine tout habillé avec un masque et des palmes. Il a sans doute cherché à fuir l’atroce chansonnette d’Elodie Dubois, jusqu’à ce que l’oxygène vienne à manquer. Enfin, le montage et l’enchaînement des plans de droite à gauche donne la nausée. Le mal de mer dans une piscine, c’est une tempête dans un verre d’eau. Et oui, comme Elodie, on est aussi poètes.

On aime le ton et l’air sérieux de cette jeune fille. La vie qui shine, effectivement il n’y a pas de quoi rire. Attention à la fin, qui donne une vision de pré-apocalypse. À moins qu’Elodie Dubois ne fasse un Genki Dama?

 

Raffaele

J’ai grandi dans les années 90, mes influences sont un vrai patchwork musical. J’apprécie selon l’humeur un gros beat electro, un flow hip hop ou l’effervescence d’un concert de rock. ‘Faut que ça groove !

Dans le même genre...

Revival des années 1980, Sonseed vous convie à un grand moment de musique.

Décidément, les émissions de télé réalité produisent encore et toujours de magnifiques excréments...

Espérons que la hype Pokemon Go ne sorte pas les horribles chansons du dessin animé de l'oubli.