Balélec, encore et toujours là!

GlennPar Glenn  •  11 Mai 2016 à 18:21  •  Live  •   2 views

Forcé de constater que pour cette trente-sixième édition, le plus grand festival estudiantin d’Europe sur un soir a mis le paquet en terme de nombre d’artistes. Il y en aura pour tous les goûts et toutes les couleurs dans cette jungle du savoir qu’est l’EPFL.

C’est aussi le sixième sold-out consécutif pour le festival dont l’engouement du public est allé crescendo depuis ces dernières années. (Cependant 1000 billets supplémentaires seront en vente sur Starticket dès 8h00, vendredi 13 mai). Tout comme pour Paléo, il faut être au taquet pour pouvoir se procurer son sésame. Balélec n’est plus un festival destiné uniquement aux étudiants universitaires, il s’est ouvert à un panorama plus large. Environ 15’000 festivaliers sont attendus et comme l’année passée, Balélec sera agencé dans sa version 2.0.

Ce vendredi 13 mai au niveau de la programmation, on sera plutôt chanceux, car l’ancien Bal des électriciens se paie la venue de Fritz Kalkbrenner sur la grande scène. Le Berlinois viendra faire danser la foule dans une ambiance tapage de pieds et bras en l’air comme à Kreutzberg. Avant lui, les punks de Me First and the Gimme Gimmies passeront en revue tous les hits pop à leur sauce. Smokey Joe & the Kid balanceront de manière frénétique leurs productions voguant entre le hip-hop, le blues, le jazz et le swing. Kid Wise quant à eux raviront tout en douceur les mélomanes avec leur indie-pop.

La petite nouveauté du festival, s’appelle The Garden Club, espace réservé aux +18 ans et dont la capacité sera limitée. Une scène qui prévoit de la musique électronique dans toute sa splendeur. POFPOF, Viken Arman, La Forêt, NATA et Spacek en back to back avec Funky Chap se succéderont durant toute la soirée. L’autre scène spécialisée en musique électronique est le RedOx Club qui accueillera Dave Clarke, The Hacker, W.LV.S et Royal Frass Club. Tels seront les lieux pour se la shaker toute la nuit!

Les légendes jamaïcaines The Skatalites feront irruption sur la scène Azimuts, pour nous en mettre plein. Du ska de la première heure qui a influencé bon nombre d’artistes. Un peu plus tôt, Iphaze testera sa musique reggae électronique et son art audiovisuel sur le public. Avec son violon Chapelier Fou, transportera l’audience dans son monde aux consonances électroniques. Le jazz manouche sera à l’honneur avec ViperSwing afin de bien chauffer cette scène.

La dernière scène et non pas des moindres se nomme Squatt et accueillera les folkeux aux sonorités irlandaises Gadjo Loco. Le public s’emportera sur le hip-hop jazz qui secoue de Cauliflower et ira Down The Bunker se prendre du rock, cela sera également le cas avec Rocket Van. Les festivités seront ouvertes avec TEDDYSon et son humour rock-musette.

Voilà un programme scientifiquement adapté aux oreilles du public!

 
Auteur:
Glenn

N’aimant pas particulièrement la musique, j’ai été catapulté ici par hasard et au-delà de ma volonté. Préférant l’austérité à la frivolité du spectacle de la débauche auditive, je compte les jours qui me permettront à long terme de devenir sourd. Le vacarme m’étant insupportable.

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.