Jamiroquai – « Automaton »

JérômePar Jérôme  •  7 Avr 2017 à 12:00  •  Albums  •   12 views

Je me souviendrai toujours de la première fois que j’ai vu et entendu le clip de ‘Little L’ sur MTV. J’avais dix ans, le clip était simple mais les visuels m’avaient alors plongé dans un bel étonnement. Ils collaient parfaitement à la musique. Cette musique, cette ambiance, c’était le groove de la disco new school des années 2000. Que dire du nouvel album de Jamiroquai ?

C’était nouveau pour moi et c’est à partir de ce moment que je suis devenu un fervent fan de Jamiroquai. Et quand je suis fan, il me faut tous les albums.

Ce 27 janvier 2017, un tout nouveau clip a fait son apparition sur youtube et un nouvel album est annoncé pour le 31 mars.

Évidemment que j’étais hype, étant donné que leur album précédent m’avait profondément déçu.
Pour « Rock dust light star », ils avaient fait leur premier essai chez Mercury Records. Je ne sais pas si c’est à cause de ça qu’ils ont viré en une espèce de petit rock par hyper intéressant, mais pour ce nouvel album « Automaton », ils ont signé chez Virgin EMI.

Et, enfin, ils reviennent avec quelque chose de plus disco que leurs précédents albums. ENFIN! Cependant, je n’arriverai pas à aimer cet album…

Je ne sais pas ce qu’il s’est passé dans la tête de Jason Kay… Il y a des sons beaucoup plus électroniques que dans leurs précédents opus, et ça ne me dérange absolument pas. J’aime ‘Deeper Underground’ ou encore ‘Feels just like it should’, mais ils sembleraient qu’ils se soient dit que ces tracks ont tellement bien marché qu’ils se sont calqués dessus pour une majorité de leurs titres.

Pas seulement ça, on sent qu’ils avaient beaucoup d’inspiration, au point que sur une bonne partie des morceaux, on dirait qu’ils voulaient faire deux chansons en une… C’est étrange à expliquer mais c’est comme s’ils s’étaient dit « on a cette track super disco, on a cette demo plus électro, mélangeons le tout pour faire un seul morceau ». C’est un concept intéressant, mais à l’écoute, je ne comprends pas ou le groupe veux m’emmener, et c’est dommage.

C’est dommage parce qu’ils peuvent encore faire du pure disco/funk comme eux seuls savent le faire, mais pour des raisons que je ne saurais pas nommer, l’album est sympa, mais franchement, il ne contient aucun tube, la ou leur album précédent avait réussi le pari avec ‘White Knuckle Ride’.

Il y a encore quelques détails qui me dérangent, comme par exemple chaque morceau, littéralement, se termine par un fade out. Toutes. Il y a des parties rappées qui font un peu vieux type qui veut rester branché auprès des djeuns.. Puis aussi pour la pochette, ils ne se sont pas fait chier, une photo avec la police de « Blade Runner », pas folle, puis les clips qui n’ont plus aucune inventivité la ou 10 ans en arrière, ils nous proposaient des visuels dingues et même des scénarios! Mais peut être que je fais un peu preuve de mauvaise fois…

Donc voilà, c’est un album pas nul du tout, mais tout de même décevant de la part de Jamiroquai, à part quelques sons sympas, il n’entrera pas dans les anales de la disco, malheureusement, mais ils peuvent encore ce rattraper avec leur prochain album, peut-être.. Vivement!

 

« Automaton »

Jamiroquai

Virgin EMI
31 mars 2017
 
Auteur:
Jérôme

Ce mec, vous risquez de le croiser à une soirée complètement déganté à bouger dans tous les sens, à vouloir faire bouger tout le monde au même rythme que lui, à essayer de faire du breakdance ou alors tout seul dans son coin tout calme, ça dépends de la musique qui passe… Mais il est inoffensif! Étrange mais totalement ouvert, surtout si vous lui parlez de musique.

Dans le même genre...

La sensualité enserre la musique de Warhaus d'une étreinte à la fois ferme et délicate.

Préparez vos oreilles, Metz est de retour... et avec Steve Albini aux manettes.

Les punks de Hateful Monday sont de retour avec un nouvel album.