Antigel 2017: Bigott pour une entrée en douceur

OlivierPar Olivier  •  27 Jan 2017 à 18:56  •  Live  •   16 views

Alors que c’est ce soir, vendredi 27 janvier, que débute la cuvée 2017 du Festival Antigel, LeMurDuSon.ch s’offre deux jours de pause avant de fouler pour la première fois depuis longtemps le pays genevois. Rendez-vous ce dimanche à l’Église catholique de Confignon pour un moment de soleil espagnol.

Derrière ses lunettes de soleil, sa barbe fine et ses chemises colorées, Bigott a tout de l’insulaire bonnard qui se laisse vivre. Que nenni. La musique du Catalan est celle d’un clown triste, d’un mélancolique souriant. Il s’amuse des petits faits de la vie qu’ils soient bons ou mauvais et les dissimule derrière des mélodies simples et douces.

Spécialiste d’envolées indie rock ultimes, il ne cache cependant pas son plaisir à signer quelques ballades de désert où il se permet de chanter de sa voix grave et profonde. Il existe ainsi deux Bigott, selon les jours et les envies. Après un plutôt sombre « Pavement Tree » sorti en 2014, le malicieux « My Friends Are Dead » (2016) a su marquer le retour de l’artiste à ses créations légères faites de guitares lumineuses.

C’est donc avec ce dernier opus qu’il viendra nous surprendre ce dimanche soir du côté de Confignon. Et nous sommes persuadés qu’il saura nous faire commencer notre Antigel 2017 de la meilleure des manières.

 

« Pavement Tree »

Bigott

2014
 
Auteur:
Olivier

Défenseur du rock’n’roll, expert en prix de l’essence, fanatique de la Sainte-Boisson et éternel admirateur de Yannik Paratte.

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.