Angel Olsen – « Burn Your Fire For No Witness »

AlexPar Alex  •  19 Mar 2014 à 22:25  •  Albums  •   2 views

Ce sera ténébreux et éclair comme la musique de Angel Oslen! L’Américaine a sorti en février dernier son deuxième album: « Burn Your Fire For No Witness ».

jag246.11183

La musicienne représente une ambivalence en soit. L’ambiance lugubre des onze morceaux contrastent avec une voix angélique. Et les compositions contiennent ce que le rock a produit de plus épais: la saturation. Non seulement la guitare distord parfois les paroles jusqu’au plus sombre, mais elle illumine aussi des mélodies accrocheuses.

Angel Olsen bout d’intensité tout au long de l’album. Elle produit ainsi un mélange entre un folk léger et du noise rock qui vous prend aux tripes et vous retourne. Sans attrister pour le moins du monde. C’est bien là toute la qualité de ses compositions. À aucun moment elle ne donne le cafard même si les morceaux ne respirent pas tous la joie de vivre comme vous pouvez l’entendre avec ‘White Fire’.

httpa://youtu.be/eKIzxQftnx8

Une symétrie musicale parfois lancinante

Les émotions s’opposent mais ne se mélangent jamais. Le listing des morceaux renforce encore cette opposition. Et il pousse progressivement l’auditeur depuis les cavernes jusqu’au sommet de la montagne. On entend les sonorités ténébreuses du premier titre ‘Unfucktheworld’ jusqu’au cinquième ‘High & Wild’. Ce dernier inocule une nouvelle énergie plus tonique et presque groove – osons le mot. Certes, ce n’est ni Elvis qui se déhanche ni Donna Summer qui donne tout, mais Angel Olsen prend dès lors un ton plus entrainant jusqu’à la fin du disque. Mais elle surprend encore tout le monde avec une ballade bouleversante: ‘Enemy’.

Cette symétrie offre donc une expérience particulière aux mélomanes. Puisqu’ils ont l’impression de passer de l’ombre à la lumière en quelques quarante-cinq minutes. Cependant, ils pourraient se lasser parfois de la voix trop lancinante d’Angel Olsen. Enfin, nous la découvrons même un brin séductrice sur ‘Hi-Five’. 

Jagjaguwar – 2014

httpv://youtu.be/oL_3Y4zNnqg

Achetez l’album physique sur CeDe.ch et le tout en digital avec iTunes.

Alex

De Brel à Fink en passant par Louis Armstrong et Sigur Ros, voilà ceux qui me marquent et touchent. La musique doit être un voyage, un envol et un rêve. Réveiller l’âme. Veiller l’être. Dévoiler le cœur.

Dans le même genre...

La sensualité enserre la musique de Warhaus d'une étreinte à la fois ferme et délicate.

Préparez vos oreilles, Metz est de retour... et avec Steve Albini aux manettes.

Les punks de Hateful Monday sont de retour avec un nouvel album.