LP: l’artiste sortie de l’ombre

LauraPar Laura  •  29 Sep 2016 à 10:30  •  Live  •   14 views

Lorsqu’on lit les courtes lignes consacrées à LP, on ne manque jamais de dénoter son look androgyne. On s’en tape, moi particulièrement. Ce qui m’importe c’est sa musique, l’histoire qu’elle tente de nous raconter.

Ce qui m’a le plus surpris, c’est que derrière Laura Pergolizzi se cache l’écriture de plusieurs titres interprétés par les plus « grandes » chanteuses populaires actuelles. On citera pour les plus connues : Rihanna ; Chrisitina Aguilera ; Rita Ora. Donc oui, les personnes horrifiées par la musique populaire pourraient s’exclamer « Doux Jésus, mais qu’est-ce qu’elle nous présente comme artiste la Laura ?». Je vous redemanderai donc de bien relire le début du paragraphe : j’ai été surprise. Car en écoutant LP, ce qui plait c’est sa voix quelque peu cassée et torturée. C’est sa nonchalance teintée d’une émotion certaine qui nous parvient dès les premières notes.

Après trois albums solo qui n’auront pas reçu le succès attendu, LP s’est ainsi consacrée à l’écriture pour d’autres artistes qui auraient supposément plus de « talent » qu’elle. Puis en 2016, elle sort un EP de 5 titres « Death Valley » porté par le single ‘Lost on You’ qui trouvera un succès immédiat en Europe. Entre gospel et rock’n’roll, cette production de Rob Cavallo, enregistré au cours d’un live intimiste dans le studio hollywoodien EastWest, fait justice à l’artiste new-yorkaise qui, je l’espère, recevra l’attention qu’elle mérite.

Ndlr: n’étant pas particulièrement fan de ‘Lost on You’ que vous pourrez découvrir avec les autres titres sur le site officiel de la chanteuse, je vous laisse découvrir mon coup de coeur ‘Muddy Waters’

Laura

Si nous étions censés rester sur place, nous aurions des racines à la place de nos pieds.

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.