Wesh la banlieue, gros !

RaffaelePar Raffaele  •  21 Mai 2016 à 08:00  •  La M**** du samedi  •   25 views

En lançant une recherche avec le mot-clé « mauvais », on ne s’imaginait pas tomber dessus au sens littéral. « Mauvais » c’est le titre du clip, et il porte bien son nom.

Une sorte de rap amateur du ghetto, voici le menu du jour. Zinedine nous vient des Minguettes dans la banlieue lyonnaise, connu pour être un quartier « chaud ».

Ce qu’il y a de vraiment chaud dans ce clip, c’est le nombre hallucinant de séquences. L’image change 36 fois toutes les 10 secondes, histoire de bien vous mettre le mal de mer.

Braquage de confiseries

Mode des années 2010 oblige, l’autotune est évidemment employé de manière exacerbée. Au niveau du style, toute l’imagerie symbolique est là, allant des survêtements aux barres d’immeuble.

Le plus amusant, c’est la scène de « braquage » dans la supérette du coin. Lancé sur la pente glissante de la vie, un jeune planque sous sa veste… un paquet de Snickers. Délinquant en herbe ? Disons plutôt qu’il n’était plus lui-même parce qu’il avait faim (ba-dum-tss).

 
Auteur:
Raffaele

J’ai grandi dans les années 90, mes influences sont un vrai patchwork musical. J’apprécie selon l’humeur un gros beat electro, un flow hip hop ou l’effervescence d’un concert de rock. ‘Faut que ça groove !

Dans le même genre...

Revival des années 1980, Sonseed vous convie à un grand moment de musique.

Décidément, les émissions de télé réalité produisent encore et toujours de magnifiques excréments...

Espérons que la hype Pokemon Go ne sorte pas les horribles chansons du dessin animé de l'oubli.