Un samedi à Festi’Neuch

PatrickPar Patrick  •  17 Juin 2018 à 15:39  •  Festivals  •   51 views

Etrange. Les festivals – ou festivaux, c’est selon – sont un monde bizarre. Une sorte de dimension unique dans un monde frivole où plus grand chose n’a vraiment de sens.

Evidemment, une majorité de la population vient écouter des groupes auxquels ils ne porteraient même pas attention dans la vie de tous les jours et ils sont contents. Mais il y a une part non négligeable de cette tribu qui… ne prête même pas l’oreille à un seul son, une note. L’aspect musical du festival se résume à un bruit de fond.

Que font-ils, qui sont-ils, quels sont leurs réseaux? Difficile d’analyser le tout sans une étude sociologique complète. Quel intérêt y a-t-il à payer 75.- pour, au final, dépenser le même montant en boissons et nourriture. Hier, samedi, j’ai repéré un petit groupe assis à sa table aux alentours de 15h. Un petit tour à cet endroit vers 17h et les gaillards étaient encore là. Et à 21h, toujours.

Les même spécimens se retrouvent sous la tente de la Silent Party, une sorte de disco géante où tout le monde a son casque est peut choisir entre plusieurs canaux abreuvés en musique par des DJ inexpérimentés. Ce qui fait de Festi’Neuch la Silent Party la plus chère du monde certainement.

N’oublions pas non plus les allergiques à la bière qui se bastonnent toute la soirée au champagne et mojito avec un tricorne vissé sur la tête, sans bouger de leur bateau pirate.

Comment je sais que ces gens ne bougent pas d’un iota de tout le week-end? Parce que je suis comme eux. Entre jeudi, vendredi et hier, je n’ai vu que trois performances en entier et quelques bribes par-ci et par-là. La raison est plutôt simple, un festival n’est en fait pas tellement fait pour les concerts. Ce sont les amis qui dictent le chemin à suivre durant ces week-ends si particuliers. Mais mes amis ne m’empêcheront pas de faire une chose aujourd’hui: dans quelques heures il y a la Compagnie Créole sur scène.

 

Festi’Neuch

Neuchâtel

14-17 juin
 
Auteur:
Patrick

Un jour je chasserai la marmotte. En attendant j’écris bénévolement des articles sur des groupes obscurs pour me payer l’attirail nécessaire afin de réaliser mon rêve. La vie, c’est pas facile.

Dans le même genre...

La 1ère édition du Neuchâtel Arts Festival rassemble la diversité artistique du canton de...

Une première au Festival Nox Orae vaut toujours le détour et réserve quelques surprises

Le 31 août et le 1er septembre, c'est Nox Orae. Rock maybe lives.