Une soirée à Ebullition suffira à prouver que parfois, le black metal, ça fait sourire