Sophie Hunger – ‘Ne me quitte pas’

AlexPar Alex  •  29 Août 2016 à 07:00  •  Reprises en volée  •   11 views

On ne s’en lasse jamais complètement. C’est une phrase qui colle à Jacques Brel autant qu’à Sophie Hunger. Et quand la seconde reprend le premier alors le désespoir devient moins lourd, la complainte se transforme en doux chant d’amour.

Brel, Jacques Brel. Cette personnalité dont j’ai admiré au plus haut point l’esprit et dont les chansons m’ont accompagné, m’accompagnent encore et m’accompagneront toujours. Ce chansonnier qui sublimait l’homme par le rêve.

Il avait la nécessité de mener à bien les projets auxquels il rêvait certainement tous les jours. Il était aussi cinéaste, profondément humain et surtout aviateur. Et oui ! Il rendait même service à la population des Marquises après sa retraite musicale et jusqu’à sa mort. Ce qui met peut-être en lumière toute la générosité de l’homme Brel. Écoutons-le.

La qualité d’un homme se calcule à sa démesure ; tentez, essayez, échouez même, ce sera votre réussite.

Et puis nous avons Sophie Hunger qui avait déjà convaincu avec la reprise de ‘Le vent nous portera’ de Noir Désir. Sa capacité d’interprétation n’est plus à confirmer depuis ses premières scènes et depuis que je l’ai vue reprendre Bob Dylan de fond en comble dans une soirée un peu spéciale au Bad Bonn de Guin. À côté de la qualité de ses reprises, il y a simplement le talent de l’artiste majeure qu’elle est. N’ayons pas peur de le dire.

Brel et Hunger partagent assurément l’intensité de l’interprétation. Ils vivent les mots et les mélodies en touchant ainsi profondément l’auditeur et le public. Et Sophie Hunger sait parfaitement se réapproprier un morceau qui n’est pas le sien, l’embrasser de toute sa sensibilité et offrir même les fameuses perles de pluie venu d’un pays où il ne pleut pas. C’est précieux. C’est beau.

Ils ne quitteront jamais nos cœurs.

 
Auteur:
Alex

De Brel à Fink en passant par Louis Armstrong et Sigur Ros, voilà ceux qui me marquent et touchent. La musique doit être un voyage, un envol et un rêve. Réveiller l’âme. Veiller l’être. Dévoiler le cœur.

Dans le même genre...

Dom La Nena a sorti un nouveau EP en 2016. Elle y reprend 'Scenic World' de Beirut.

Le rappeur anglais, Devlin reprend le fameux 'All Along The Watchtower' de Bob Dylan, mais...

Tame Impala en acoustique et sans effets psychédéliques, c'est en fait tout aussi beau.