La semaine de José – 25 novembre au 01 décembre

JoséPar José  •  25 Nov 2015 à 15:28  •  Live  •   7 views

Mais quel pays magnifique ! Je sais pas si vous avez remarqué, mais toutes les semaines on doit choisir entre se dédoubler ou tirer à pile ou face pour savoir à quelle soirée aller. Quel choix, quelle abondance de musique live ! J’en pleure presque. Déjà parce que c’est cool, mais aussi parce que je loupe plein de trucs. Et ça, ça me gonfle.

Vivement que le pouvoir du dédoublement soit une capacité commune, ce sera putain de plus simple. Vu que c’est pas encore pour cette semaine, on devra à nouveau se taper une prise de décision.

Pour jeudi et vendredi ça va, ce sera pas trop compliqué. Le jeudi, on ira remuer nos tignasses en rythme et en bonne compagnie du côté de l’Usine, puisque le PTR à un arrivage heavy/hard rock à nous présenter. Entre Kadavar, The Shrine, Horisont et Satan’s Satyrs, ça promet une bonne grosse soirée testostéronisée et parfumée à la bière volant à travers salle. En plus, pas de quoi se ruiner, la formule complète est qu’à 22CHF en prélocs. Porte-monnaie friendly, je te dis.

Si on part pas trop tard et qu’on traverse une partie du Léman à la nage, on devrait arriver pile à l’heure le lendemain à Fribourg. Fri-Son accueille une soirée plutôt hardcore et qui verra les baptêmes de deux disques de choix, « Century » de nos copains Oregon Trail et « Unrest » de Promethee, les Genevois qui font du bruit depuis quelque temps déjà, premièrement parce qu’ils jouent fort, deuxièmement parce qu’ils le font bien. Et parce que rester entre Romands ça va un moment, les Lucernois de Insanity viendront eux aussi pousser la chansonnette.

Enfin vient le samedi et là, c’est plus galère. Un seul soir, trois concerts à choix. On peut même pas se la faire à pile ou face..! Alors on va faire comme des grands, faire un petit listing et prendre une décision :

Première option : Le psyché, le krautrock et le drone se donnent rendez-vous au Bad Bonn avec Disappears, Tomaga et Maserati (non, n’essayez même pas où vous risquez de prendre ma bière dans la poire et Dieu sait que ça m’attristerait).

Deuxième option : Plutôt envie de pop fourre-tout ? Alors direction le Romandie et la venue de Jaako Eino Kalevi. Derrière ce nom qui amène le froid avec lui se cache en réalité un ancien conducteur de bus dorénavant établi à Berlin et adepte de sonorités variées et chaudes, qui l’eut cru !? Mis à part Lustucru, je vois pas grand monde. Ce sera donc l’occasion d’aller vérifier tout ça.

Troisième option : Tu rêves d’aller en Islande, mais tu trouves ça cher pour une plage noire et deux-trois geysers ? Pas de problème, c’est l’Islande qui viendra à toi, aux Docks. On retrouve Sóley et Gus Gus en têtes d’affiche, pour une rencontre entre pop, électro et noms à la con. J’en connais un en Erasmus à Grenade qui doit bien être véner’ de louper ça (coucou Alex).

Et merde, j’arrive pas à décider. Je suis pas ce genre de gars… Une petite roulette russe pour laisser le hasard choisir, ça vous dit ?

 

En gros: 

Jeudi 26 novembre: Kadavar, The Shrine, Horisont, Satan’s Satyrs – Usine (PTR) – 19h – 25.-

Vendredi 27 novembre: Promethee, Insanity, Oregon Trail – Fri-Son – 21h – 19.-

Samedi 28 novembre: Disappears, Tomaga, Maserati – Bad Bonn – 21h – 28.-

Samedi 28 novembre: Jaako Eino Kalevi, Pandour – Le Romandie – 21h – 17.-

Samedi 28 novembre: Sóley, Gus Gus, Oculus – Les Docks – 20h30 – 33.-

 
Auteur:
José

J’aime les rillettes, le saucisson imbibé d’alcool et lécher les papiers d’alu. J’aime pas les cornichons dans les sandwichs et ta tronche le matin.

Dans le même genre...

Joyeux anniversaire aux copains d'Hateful Monday. Passez leur faire un bec à l'Usine samedi soir.

Le public dansera à Lausanne avec l'électro minimale de la Berlinoise d'adoption

Le Fri-Son de Fribourg accueillera un songwriter talentueux le 18 octobre 2018