Rolling Blackouts Coastal Fever, l’Australie est toujours plus cool

OlivierPar Olivier  •  9 Août 2018 à 19:37  •  Découvertes  •   42 views

Après avoir enfanté pêle-mêle, Wolfmother, San Cisco, Nick Cave, King Gizzard & the Lizard Wizard, Tame Impala, Architecture in Helsinki et douze mille autres groupes géniaux, l’Australie ne semble pas décidée à lâcher sa place de leader de la coolitude rock. Les petits derniers s’appellent Rolling Blackouts Coastal Fever.

Le soleil, le sable, le surf. Trois éléments indissociables de la lointaine Australie, qui se retrouvent bien souvent dans l’indie rock insulaire. Pas d’exception pour le quintet qui monte fort depuis le début d’année puis la sortie en juin de leur premier album, « Hope Downs » .

Trois voix qui se partagent les chants, trois guitares pour un joyeux assemblage électroacoustique, un tambourin omniprésent : la formule est connue, mais marche toujours aussi bien. Les Go-Betweens (probablement la meilleure chose qui soit arrivée aux années 80 – N.D.A.) ne sont pas très loin, tant dans cette capacité à faire danser sur des textes pas forcément joyeux qu’à toujours trouver la mélodie qui restera bien ancrée dans la tête (…et sur cette guitare au début de ’Bellarine’, on vous a vu les gars).

Indie, dis-moi oui

Ça sent bon les couchers de soleil et les étés adolescents, ça a cette petite odeur de douce nostalgie. Certes, RBCF ne réinvente rien, mais réussit si bien à charmer sur chaque piste. Cela, le mythique label Sub Pop l’a bien senti dès la sortie du tout premier EP de la bande (« Talk Tight », 2016), les signant directement.

Il semble clair aujourd’hui que le label de Seattle ne s’est pas planté avec la troupe de Melbourne. « Hope Downs » est un disque impeccable, sans faux pas, parfait pour les chaleurs actuelles et qui passe d’une traite comme une bonne bière bien fraîche après une journée à suer.

Et puis merde, est-ce que vous avez entendu un meilleur refrain que celui de ’Talking Straight’ cette année !?

 
Rolling Blackouts Coastal Fever - "Hope Downs"

« Hope Downs »

Rolling Blackouts Coastal Fever

15 juin 2018

 

 
Auteur:
Olivier

Défenseur du rock’n’roll, expert en prix de l’essence, fanatique de la Sainte-Boisson et éternel admirateur de Yannik Paratte.

Dans le même genre...

Un son, un univers et l'envie d'ensoleiller les rues d'un sourire béat à l'écoute des Rebels Of...

A la découverte d'Eliza Shaddad et d'un nouveau single intrigant

Si un tel drame devait survenir, il y a moyen de s'en sortir avec une playlist dopée à la caféine