Rêver devant Supertramp

JorrisPar Jorris  •  16 Juin 2018 à 13:34  •  Festivals  •   110 views

Placés au milieu de la foule de la grande scène, Glenn et moi avons assisté à 1h15 d’un fort sympathique concert, celui de Roger Hodgson, l’ancien chanteur phare du mythique groupe Supertramp.

J’aime beaucoup les vieux. Les vieux groupes hein ! Et hier, des vieux, il y en avait plein sous le chapiteau. Et c’était chouette parce que Festi’Neuch, et les festivals en général, c’est cette mixité des genres et des âges qui chantent et dansent à l’unisson. Après un concert d’Orelsan brillant et destiné à un public plus jeune, Roger Hodgson était hier soir sur scène pour revisiter ses titres légendaires. Dans la foule bigarrée, ce n’est pas un jeune en basket qui me marche sur les pieds mais un homme âgé qui me marche sur les pieds. Il s’excuse, et part à la recherche de ses potes, une bouteille de vin en main. Les téléphones sont également levés, allumés et prêts à flasher la scène. Qu’importe l’âge, le réflexe est le même.

Et Roger Hodgson, au loin, fait parler toute sa classe, toute son humilité, dans un français approximatif mais démontrant sa bonhommie. Il rigole, il sourit et il chante tandis que le public tape des mains et se met à repenser aux lieux ou aux gens avec qui ils étaient lorsqu’ils écoutaient Supertramp. C’était un concert où le temps n’avait pas vraiment d’emprise, où l’on sentait qu’il flottait une atmosphère détendue.  Il m’est arrivé de complètement décrocher durant plusieurs minutes, oubliant que j’étais à Neuchâtel. C’est probablement dû à la fatigue et à un nombre de bières beaucoup trop élevé, mais la voix chatoyante de Roger Hodgson a su me transporter ailleurs. Et ça, c’est une des raisons qui me fait aimer la musique et les festivals

 

Festi’ Neuch

Neuchâtel

14-17 juin 2018
 
Auteur:
Jorris

J’ai changé. Maintenant au lieu d’écouter de vieux vinyles de rock, j’écoute de nouveaux vieux vinyles de rock. Franchement, j’ai changé

Dans le même genre...

La 1ère édition du Neuchâtel Arts Festival rassemble la diversité artistique du canton de...

Une première au Festival Nox Orae vaut toujours le détour et réserve quelques surprises

Le 31 août et le 1er septembre, c'est Nox Orae. Rock maybe lives.