Que pianote le piano et ses notes

AlexPar Alex  •  24 Août 2014 à 07:00  •  Découvertes  •   31 views

Le piano fait voleter les émotions. Les papillons papillonnent alors quelque part dans le corps. Ils parcourent les veines du cœur au cerveau, et inversement; dans un frisson renversant. Ils voltigent sans connaître le son qu’ils font. Le jazz? Le classique? La chanson? La soul? La pop? Le rock? Toutes les musiques adoptent ce colibri qui fait battre de petites ailes au bout de ses cordes.

Ce n’est que le piano. Et pourtant il est bien plus.

Il est bien là. Puis il va plus loin. Des notes précises et tendres tremblent dans la cage de résonance tandis que la partition part déjà vers d’autres horizons. Les mots viennent par à-coups. Ils proviennent d’un son dont on ne peut identifier que les mélodies produites par les compositions. Ils jaillissent au coin d’une blanche évitant de buter sur une croche.

Ce n’est qu’un instrument. Et pourtant le piano dit bien plus.

Il parle au cœur. Il apprend par cœur le battement de la vie. Debussy et son clair de lune mettent soudain la nuit tout autour. Les lumières sont tamisées. La lune mise sur la nuit pour illuminer les plaines au son d’une mélodie simple et évidente. La suite bergamasque comme une mélancolie douce où se blottir contre la personne qu’on aime. Et puis Brel.

Ce ne sont que des notes tendres. Et pourtant elle parlent pour s’étendre.

Elles jouent fort ce qu’on tait au plus profond. Nina Simone les utilise. Elle soulève le plus intime pour le poser sur des touches noires et blanches. Parfois désespérée, elle se lamente avant de faire rejaillir le feu de l’ancien volcan qu’on croyait trop vieux. Et l’amour arrive. Le rouge et le noir ne s’épousent-ils pas? Les notes restent alors dans l’oreille comme une caresse agréable. Voilà ce que provoque cette playlist, en partie.

Ce ne sont que des tons contrastés. Et pourtant le piano redonne toujours goût aux jours meilleurs.

From Piano With Love from LeMurDuSon_ch on 8tracks Radio.

Dans le même genre...

Écoutez, c'est indispensable. Voilà, c'est tout !

Trois musiciens qui partagent un ahlam commun et qui le subliment

Récit d'une soirée au Label Suisse Festival de Lausanne. Un écrin d'infinies découvertes.