Quand The Warlocks enregistrent Vevey

OlivierPar Olivier  •  6 Mai 2018 à 07:00  •  Découvertes  •   84 views

Vous le comprendrez aisément, cet article n’est évidemment pas une découverte à proprement parlé des Warlocks. Plus besoin de présenter la bande à Bobby Hecksher, mythique formation psychédélique active depuis 1991. Non, cet article parle de leur premier (!) album live officiellement publié et enregistré… à Vevey.

C’est par le plus grand des hasards que je suis tombé sur ce disque. En me perdant quelque part sur internet, comme il nous arrive à tous de se perdre. L’envie subite d’écouter un titre en live des Warlocks m’a fait cliquer sur un enregistrement vidéo capté à la Route du Rock, en 2014. YouTube étant bien fait, voilà que se retrouve dans mes recommandations : ’The Warlocks « Shake the Dope Out » (Official Live Video)’. La curiosité piquée par le petit indicatif « Nouveau » sous la miniature, je me décide à cliquer.

Surprise, le morceau se trouve sur la chaîne du label Cleopatra Records. Deuxième surprise, en survolant la description, mes yeux lisent « Vevey » et une date de sortie: 13 octobre 2017. Les Californiens auraient-ils enfin décidé de publier un vrai album live, eux qui ne l’ont jamais fait malgré le fait que l’on trouve pléthore de bootlegs sur la toile ?

Eh bien oui, ils l’ont fait.

Simplement intitulé « Vevey », ce premier live officiel a été capté sans que la bande le sache lors de leur passage en 2016 au RKC. Ce n’est que plus tard que Hecksher a appris l’existence de l’enregistrement et, satisfait de sa qualité, a décidé de publier la bête. Il explique avoir pris cette décision en raison, justement, du nombre important de captations merdiques existantes ainsi que la formation présente ce soir-là est la plus proche de l’originale et donc, du son qu’il estime être celui de The Warlocks.

Au programme, près d’une heure et quart du fameux mélange shoegazo-bluesy-psychédélique qui a fait la renommée de la troupe, ratissant large dans la discographie (tous les albums y passent à l’exception du premier, « Rise and Fall »).

Si le son est parfois un brin inégal, il est malgré tout vivement conseillé aux amateurs de se procurer la galette. Premièrement, car un live des Warlocks, ça passe toujours crème (cette reverb’, cette disto’, ces QUATRE guitares !) et, deuxièmement, car ce n’est pas tous les jours qu’un album s’appelle « Vevey ».

Worth it, non ?

 
The Warlocks - "Vevey"

« Vevey »

The Warlocks

13 octobre 2017
 
Auteur:
Olivier

Défenseur du rock’n’roll, expert en prix de l’essence, fanatique de la Sainte-Boisson et éternel admirateur de Yannik Paratte.

Dans le même genre...

Écoutez, c'est indispensable. Voilà, c'est tout !

Trois musiciens qui partagent un ahlam commun et qui le subliment

Récit d'une soirée au Label Suisse Festival de Lausanne. Un écrin d'infinies découvertes.