Quand mécanique rime avec musique

ClairePar Claire  •  22 Jan 2015 à 15:13  •  Espagne, Tour du Monde  •   413 views

Ce que j’apprécie particulièrement lorsque je me mets en quête d’informations pour vous concocter mes articles, c’est que je découvre et redécouvre moi-même de la musique. Aujourd’hui, pour pouvoir vous proposer ces quelques lignes espagnoles, j’ai fait un tour dans mon grenier et dépoussiéré l’album d’un groupe que j’affectionnais beaucoup étant plus jeune et dont vous avez sans doute déjà entendu parlé, il s’agit de Mecano.

Lorsque l’on songe à l’Espagne, on s’imagine au soleil, on sent la chaleur sur notre peau, le sable entre nos doigts de pieds, et on salive en pensant aux tapas : Jamon Iberico, Manchego et autres gourmandises, ce pays recèle de trésors ! Mais revenons à nos moutons, l’Espagne c’est aussi de la musique et deux mots reviennent inévitablement dans nos esprits lorsque l’on parle de musique espagnole : guitare et flamenco. Toutefois, bien qu’avec ses airs aux influences gitanes le flamenco reste prédominant, d’autres genres comme le pop rock se sont fait leur place sur la scène musicale espagnole et Mecano en est la preuve !

Originaire de Madrid, le groupe ne fait pas dans la construction comme son nom l’indique, mais bien de la chanson ! Adoré en Espagne, Mecano a su également braver les frontières pour exporter sa musique sur la scène internationale. La force d’Ana Tottoja, la chanteuse du groupe, d’interpréter les titres en plusieurs langues est, sans aucun doute, la clé de cette réussite.

Mecano a marqué les publics par ses textes osés qui abordent des sujets sensibles pour l’époque tels que l’histoire d’un gitan qui abandonne son enfant le croyant bâtard dans Hijo De La Luna‘ ou l’homosexualité de deux femmes dans ‘Mujer Contra Mujer‘. Ces sujets mis en musique dans leur album de 1986 reflètent parfaitement la Movida, mouvement culturel espagnol des années 80’ qui a amené le pays vers l’Europe démocratique. ‘Mujer Contra Mujer‘ a notamment fait l’objet de multiples reprises dont une version française intitulée ‘Une femme avec une femme‘ qui resta plusieurs mois numéro 1 en France. Ce succès valut d’ailleurs à Mecano le surnom de ‘Beatles espagnols‘.

Une Renault Clio a son effigie, un duo de la chanteuse avec Psy 4 de la rime, Pénélope Cruz comme vedette d’un de ses clips, les marques de succès du groupe sont multiples. Alors même si le groupe est aujourd’hui séparé, je me suis dis qu’il méritait qu’on lui fasse un petit coucou lors de notre passage en Espagne !

https://www.youtube.com/watch?v=POgViZ_Zcek

 

Dans le même genre...

Il existe un tout petit milieu de l'électro underground en Chine. DJ, producteur, Sulumi appartient...

Le rock chinois s'invite chez nous le temps d'un festival, ou plus...

The Coral n'est pas qu'un groupe mais plutôt une mini scène musicale de Liverpool et de son...