Pully, depuis 20 ans à l’heure du Québec

YannickPar Yannick  •  18 Jan 2016 à 15:17  •  Live  •   5 views

Je pourrais vous parler de mon avis sur les chances qu’a le Canadien de Montréal de remporter la Coupe Stanley sans Carey Price, lancer un débat pour savoir si Gallagher n’aurait pas fait un meilleur capitaine que Pacioretty, mais là n’est pas du tout le propos de ce papier.

Vingt ans, ça toffe ! C’est le slogan qu’a choisi le festival Pully Lavaux à l’heure du Québec pour célébrer son jubilé. La manifestation offre depuis 1996, sur un rythme biannuel, une magnifique vitrine à la scène francophone nord-américaine. L’occasion de découvrir tous les 24 mois la richesse musicale que nos « cousins d’Amérique » ont à offrir. L’équipe du festival a su, au fil des éditions, mêler vedettes internationales, jeunes artistes en devenir et groupes populaires de l’autre côté de l’Atlantique, mais peinant à s’imposer dans la vieille Europe (merci encore pour les Trois Accords). Cette onzième édition ne faillira pas à la tradition !

Les habitués aux rendez-vous

Même si elle n’a pas encore été totalement dévoilée, la programmation de la prochaine mouture du festival, qui se tiendra du 3 au 12 juin, laisse déjà présager de la direction prise par les organisateurs. On mise sur des valeurs sûres, sur les habitués. Car c’est l’une des grandes forces du Pully-Québec. Année après année (ou de deux ans en deux ans plutôt), le festival a su attirer les vedettes québécoises, et surtout les faire revenir ! Et généralement, lorsqu’un artiste revient deux-trois fois dans le même festival, c’est que l’accueil a été à la hauteur. Même si, sans rien vouloir enlever à l’hospitalité pulliérane, disons qu’un bon verre de blanc du terroir à de quoi aider à passer une belle soirée (les Cowboys Fringants sauront vous en parler…).

Ainsi peu de festivals européens peuvent se targuer de compter parmi ses fidèles Robert Charlebois. Le grand monsieur de la chanson française se produira le 5 juin, en compagnie de son fils Jérôme. Une soirée à ne manquer sous aucun prétexte. Linda Lemay fera également son retour du côté de Pully pour trois concerts. La Québécoise a plus souvent honoré le festival de sa présence qu’elle ne l’a raté. Autres grands habitués de la manifestation, les excellents Cowboys Fringants viendront défendre leur tout aussi excellent dernier album « Octobre » lors de deux soirées qui s’annoncent bouillantes. Enfin, parmi les têtes d’affiches, citons encore Coeur de Pirate, déjà présente en 2010.

De belles découvertes

Mais on l’a dit, le festival fait également la part belle à d’autres artistes moins renommés de ce coté-ci de l’Atlantique. On ne saurait que trop vous conseiller la soirée d’ouverture, du 3 juin qui fera la part belle à deux très jolies voix, celles d’Ingrid St-Pierre et de Brigitte Boisjoli. Pour les amateurs de belles chansons françaises et d’ambiances un peu feutrées, on conseillera le concert du rockeur reconverti Pierre Flynn. Ou alors, sur des notes plus pop, on recommandera la performance d’Alexandre Poulin.

Pour vous faire une idée plus globale, écoutez la petite playlist en lien ci-dessous. Et sinon rendez-vous sur le site du festival.

 
Auteur:
Yannick

Une semaine est composée de sept jours, une guitare possède six cordes et la main humaine compte cinq doigts. Bizarre, non ?

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.