Préparatifs pour un Week-end au bord de l’eau

MalvinPar Malvin  •  30 Juin 2016 à 13:57  •  Live  •   1 view

L’été entame gentiment son rythme frénétique qu’on lui connaît si bien. La myriade de festivals suisses submerge alors les consciences des amateurs de musiques et de houblon. Mais au milieu de ce méli-mélo, des perles s’y cachent encore, dont une qui ne paie vraiment pas de mine.

Afin d’écrire un article en pure objectivité, prenons donc mon top 3 des festivals helvétiques. Si la Bad Bonn Kilbi aura déjà marqué le mois de juin par ses fallafels et sa fabuleuse programmation éclectique, et que la Nox Orae clôturera le mois d’août sur des vagues de sonorités fuzz psychédéliques, il reste encore juillet à satisfaire. C’est alors que le Week-end au bord de l’eau arrive.

Situé aux confins de la vallée valaisanne, ce petit festival jonche depuis plus de dix ans le lac de Géronde, havre de paix lacustre aux bordures de la ville de Sierre. Et rares sont les manifestations flirtant aussi aisément avec un cadre de rêve et une programmation sortant autant de l’ordinaire. De l’afro-funk au métissage électroïte, du jazz ambiant au trip-hop cuivré, là on se retrouve enfin.

Ein programm qui frétille

Comme chaque bonne rencontre, les surprises et découvertes occupent plus de la moitié de la programmation. C’est ainsi que cette année, le label Ninja Tune vient fêter ses 25 ans en compagnie de ses deux fondateurs, DJ’s Matt Black et Jonathan Moore, mieux connus sous le nom de Coldcut, pour un DJ set de pure nostalgie. Le sublimissime Guts revient également nous voir, après son passage à la Case à Choc, pour nous balancer sa sauce nonchalante de funk et de hip-hop, tandis qu’un son plus old school cuivré sera représenté par les Français d’A State of Mind. L’OVNI sud-africain Kid Fonque ponctuera cette incroyable sélection par son afro-house au groove démentiel.

La fabuleuse voix cassée de Belleruche sera également présente : Kathrin de Boer, à la basse lancinante, vibrant à travers violoncelle, soul et consonances électroniques, ainsi que le quatuor formidable de Stavroz, qui surfera sur une vague électronique d’un nouvel univers jazz. Du côté suisse, une scène méconnue fait surface pour notre plus grand plaisir. Nemoy le multi-instrumentiste devrait nous faire hocher les têtes à travers beats, jazz et percussions, tandis qu’Imperial Tabasco nous présentera sa sauce valaisanne de funk des années Motown. Deetron et Pacifia s’occuperont quant à eux de brancher les connexions deep et techno helvétiques.

Trois jours de baignades, créations artistiques, randonnées et musique, dont un feedback des plus colorés vous sera également offert. À vos tongues, mes amis !

Pour plus d’info, n’hésitez pas à lorgner le site internet du festival !

 
Auteur:
Malvin

Par une douce nuit de Printemps, je m’engouffrais dans une pénombre magnétique. De là retentissaient de faibles vibrations, profondes, vraies. Dès lors, je n’ai cessé de traquer l’essence de cette musique. La bête me menait de voyages en découvertes, au milieu d’une vibrante atmosphère aux aspects dub, électro, rock psychédélique…

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.