Pour les beaux yeux d’Angèle

LouisPar Louis  •  16 Fév 2018 à 16:02  •  Découvertes  •   175 views

Avec seulement deux singles mis en ligne, mais secondée d’un intense activité sur Instagram, la jeune chanteuse Belge est parvenue à affoler la toile.

Angèle sert un peu de révélateur sur la manière dont les réseaux sociaux peuvent contribuer au succès d’un artiste, puisque cette Bruxelloise de 22 ans doit le lancement de sa carrière à ses stories Instagram dans lesquelles elle poussait la chansonnette avec un brin d’humour – un « coming-out musical », comme elle le confiait à Canal + en janvier dernier.

À sa décharge, derrière son succès, il n’y a pas qu’une utilisation habile des réseaux sociaux. Elle tire un crédit certain de sa famille de musiciens – son père se produit sur scène sous le pseudonyme de Marka et son frère n’est autre que le rappeur à la mode Roméo Elvis, comme l’a soufflé mon collègue Thom en passant. On ne peut similairement occulter sa gueule d’ange qui attire le regard lorsqu’elle apparaît dans vos suggestions YouTube, un peu comme ce joli visage évanescent sur lequel on se retourne en sortant de la Migros.

On crierait à l’arnaque si les deux titres dévoilés en préambule d’un album qu’on attend dans le courant de l’année n’avaient pas, à l’image de leur interprète, un petit quelque chose d’enjoué et d’irrésistible. Tous deux sont portés par un refrain résolument pop mais se démarquent par leurs clips épatants, l’un comme l’autre, quoique dans des directions artistiques différentes supervisées par Charlotte Abramow.

L’entremêlement du français et de l’anglais de ‘La Loi de Murphy‘, risqué par peu d’artistes, rafraîchit les oreilles. On apprécie également les couplets limite rappés du dernier cité et les références à WhatsApp dans ‘Je Veux Tes Yeux‘, qui place Angèle dans son époque et ne la range pas parmi ces artistes qui, effrayés par un 21e siècle en roue libre, se réfugient avec nostalgie dans des années 1980 idéalisées.

Deux titres, c’est un peu maigre pour crier au génie, il faudra attendre l’album pour voir si la mam’zelle est capable de transformer l’essai, mais le buzz qu’elle en tire nous semble amplement mérité. On vous en reparlera peut-être lorsqu’on en aura davantage à se mettre sous la dent.

 
La Loi De Murphy’ et ‘Je Veux Tes Yeux’
Angèle
 
Auteur:
Louis

Partagé entre Lausanne et Fribourg, mon cœur balance similairement entre Fri-son et le Romandie, entre le Mouton Noir et feu La Ruche. Précocement éprouvés par le metal, mes tympans affaiblis me font aujourd’hui ramper vers des horizons musicaux plus variés.

Dans le même genre...

Écoutez, c'est indispensable. Voilà, c'est tout !

Trois musiciens qui partagent un ahlam commun et qui le subliment

Récit d'une soirée au Label Suisse Festival de Lausanne. Un écrin d'infinies découvertes.