La poétique génitale de Lucien Grodard

ThomPar Thom  •  20 Juin 2015 à 17:54  •  La M**** du samedi  •   2 views

Après deux semaines d’absence (ou de répit, c’est selon), il est temps de retrouver notre chronique tant aimée: La Merde du Samedi. Mais d’abord, resituons une partie de son appellation.

En cette période de commémoration du bicentenaire de la bataille de Waterloo, l’occasion est toute trouvée pour rappeler d’où nous vient le terme « merde », parfois appelé « mot de Cambronne ». Sachez d’abord (enfin, si vous ne le savez pas encore) que Pierre Jacques Étienne Cambronne était un général de Napoléon. Lors de la bataille susnommée, et devant l’insistance d’un officier britannique, il aurait répondu: « merde ». Or, il s’avère que les affrontements eurent lieu un samedi. Pierre Cambronne est donc le véritable inventeur de la merde du samedi, tout comme il a créé une chanson des « Chroniques de Mars » par sa simple phrase: « La garde meurt mais ne se rend pas. » Nous pouvons lui en être éternellement reconnaissant.

Après cette introduction historique, place au sujet qui nous intéresse aujourd’hui. Lucien Grodard ne pouvait pas être absent au registre des merdes du samedi. C’était tout simplement impossible. Non seulement son pseudonyme suinte la subtilité et le bon goût, mais en plus il aime traiter de sujets importants comme ses attributs génitaux. Son titre ‘Les Coucougnettes‘ sent le pastis, les petits salés et la transpiration. On aurait voulu qu’il sorte de Groland, mais ce n’est pas le cas. Heureusement que son t-shirt est là pour nous rappeler qu’il est chanteur. Heureusement.

Thom

En 210 caractères, on peut dire de moi que j’aime: mettre du Maggi sur mon pain et les bande-annonces au cinéma. Je n’aime pas me raser et la peau sur le lait. Par contre, pas la place pour parler de musique.

Dans le même genre...

Revival des années 1980, Sonseed vous convie à un grand moment de musique.

Décidément, les émissions de télé réalité produisent encore et toujours de magnifiques excréments...

Espérons que la hype Pokemon Go ne sorte pas les horribles chansons du dessin animé de l'oubli.