Petite Noir, le métissage comme mot d’ordre

OlivierPar Olivier  •  2 Oct 2015 à 12:00  •  Live  •   0 views

Si vous arpentez le web ou écoutez de temps à autre les ondes radiophoniques, peut-être avez-vous déjà pu entendre une étrange musique pop, aux accents venant autant du Nord que du Sud. Mêlant avec malice rock glacial et mélodies chaleureuses, Petite Noir se révèle et envoie paître les frontières établies.

Mi-Congolais, mi-Angolais, Yannick Ilunga passe actuellement la moitié de sa vie au Cap. Sachant cela, il n’est pas étonnant de découvrir tant de métissage dans sa musique. Le post-punk se mêle au R&B et les sonorités africaines fricotent avec le hip-hop pour créer ce que l’artiste définit comme « Noirwave ».

Le tout est surtout extrêmement envoûtant, ce dernier n’hésitant pas à prendre le temps d’exprimer ses idées jusqu’au bout, tant au niveau des textes, porteurs d’espoir et d’optimisme, que musicalement, assemblant des compositions élégantes au possible.

Se souvenir du passé pour marquer le présent

Marqué par Fela Kuti ou Mos Def, Petite Noir souhaite mettre en avant un esthétisme africain nouveau, fait de messages forts, de contestation et empreint de liberté. Mais surtout, de joie. On le retrouve donc réciter des tirades protestataires sur des mélodies dansantes et une basse funky (‘Down‘, ci-dessous) ou évoquer la liberté sur un rythme entêtant, couplé à des boucles de synthé (‘Freedom‘).

Talentueux, singulier et réfléchi, Petite Noir frappe fort avec son premier album « La Vie est Belle / Life is Beautiful » en réussissant à rassembler avec brio un petit peu du monde entier dans une seule musique.

Une rencontre en parfait contraste avec l’actualité  de ces dernières semaines, permettant de rappeler que, souvent, de belles choses se créent en apprenant des autres.

Olivier

Défenseur du rock’n’roll, expert en prix de l’essence, fanatique de la Sainte-Boisson et éternel admirateur de Yannik Paratte.

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.