Pale Male, le multi-instrumentiste à la voix changeante

AlexPar Alex  •  5 Oct 2018 à 11:49  •  Live  •   136 views

To have guts ! Avoir le courage de sortir d’un coup des émotions trop pressantes. Avoir besoin de les faire macérer dans le magma musical. Sont-ils les deux leitmotivs de Pale Male ? Vous pourrez le vérifier en live ce samedi 6 octobre au QKC de Neuchâtel.

L’homme derrière le projet Pale Male fait de la musique depuis une dizaine d’années. Il a tapé du Punk-Rock, du Funk mais aussi du Folk sur sa batterie. Il sait donc autant exploser ses cymbales que les rendre douces et intimistes. C’est toutefois son premier essai en solo. Six titres qui respirent l’urgence de créer, la nécessité de s’exposer sans filtre.

C’est la première particularité intéressante de ce projet. Une franchise qui s’entend dans la voix parfois calme puis soudain fragile avant d’être parfois colérique et cassée. Comme si elle était à la fois maîtrisée et torturée par des émotions souvent changeantes. Quelque chose de naïf dans les mots, non d’une bête naïveté, mais d’une belle simplicité. Un souffle franc et direct qui a patiemment infusé avant d’éclore.

Les arrangements très riches sont la deuxième singularité digne d’intérêt. Surtout, qu’en studio, ils ont été uniquement réalisé par Pale Male lui-même, sauf la pedal steel guitar. Il y a une batterie discrète, des cordes, des cuivres, de la guitare acoustique et électrique. Les entrelacements entre tous ces différents instruments ressemblent à des liquides en fusion qui, à la moindre étincelle, explosent et s’embrasent à la manière de l’amour consumé.

Autant de raisons pour découvrir le projet en live, avec six musiciens, ce samedi à 21h au QKC de Neuchâtel. Comment passer d’un effort de création d’abord très solitaire pour entrer ensuite en dialogue avec d’autres artistes ? Le défi est clair, la question reste ouverte, la réponse sera sur scène et je suis impatient de voir le résultat.

 

Pale Male

Queen Kong Club

6 octobre 2018
CHF 10.- / 15.-
 
Auteur:
Alex

De Brel à Fink en passant par Louis Armstrong et Sigur Ros, voilà ceux qui me marquent et touchent. La musique doit être un voyage, un envol et un rêve. Réveiller l’âme. Veiller l’être. Dévoiler le cœur.

Dans le même genre...

Le public dansera à Lausanne avec l'électro minimale de la Berlinoise d'adoption

Le Fri-Son de Fribourg accueillera un songwriter talentueux le 18 octobre 2018

Une première au Festival Nox Orae vaut toujours le détour et réserve quelques surprises